Vous ferez mieux de commencer à faire vos stocks de conserves dès maintenant !

Vous ferez mieux de commencer à faire vos stocks de conserves dès maintenant !
Vous ferez mieux de commencer à faire vos stocks de conserves dès maintenant ! -© Getty images

Si vous êtes du genre à ne pas pouvoir s’en passer des boîtes de conserves, vous avez matière à s’inquiéter !

publicité

Cassoulet au canard confit, saucisses lentilles, bœuf bourguignon,… : Vous ferez mieux de commencer à faire vos stocks de conserves dès maintenant ! Découvrez la raison. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent…

Une « hausse inéluctable des prix » bientôt dans les supermarchés !

Comme alerté par de nombreux professionnels de la grande distribution, la France va vers un « mars rouge« . L’inflation va lourdement impacter sur le porte-monnaie de bien de ménages.

publicité

En marge de cette nouvelle, il y a de fortes probabilités que ce sera bientôt la fin des conserves. La production de conserves connaît en effet un ralentissement soudain.

Face à la hausse des prix de l’énergie et la flambée du prix de l’agroalimentaire, les produits de grandes surfaces connaîtront d’ici peu, une« hausse inéluctable des prix » pouvant aller jusqu’à 30% voire 50%.

publicité

Selon les prévisions, les pâtes vont subir une augmentation de 11 %les huiles de 15 % et les conserves de 18 % dès ce 1er mars 2023. Un petit pois en boîte de conserves passera bientôt de 3,50 euros à 4,13 euros.

« En l’absence d’accord au 1er mars entre industriels et distributeurs, toute commande effectuée par le distributeur se fait sur la base du tarif et des conditions générales de vente en vigueur ». Ces hausses risquent de s’étendre tout le printemps.

publicité

Crise énergétique : 80 % de la production du groupe Cofigeo arrêté temporairement

Selon Julien Couaillier, délégué général à l’Uppia (la collective d’informations de la filière conserve), les coûts du gaz et de l’électricité nécessaires à la préparation de ces conserves sont passés ce 1er janvier 2023 de 4 millions à 40 millions d’euros.

Le groupe agroalimentaire Cofigeo, propriétaire des marques ZapettiWilliam SaurinGarbit et Raynal & Roquelaure a récemment arrêté temporairement la production de la moitié de ses 8 usines dans l’Hexagone.

Ces fermetures représentent 80 % de la production du groupe. Le reste des produits disponibles subiront certainement une augmentation de leurs tarifs.

Ces usines ne réouvriront pas « tant que le coût de l’énergie sera aussi élevé », confie Olivier Dauvers.

Si vous raffolez de ces boîtes de conserves, vous ferez mieux de commencer à faire vos stocks de conserves dès maintenant, tant qu’ils sont encore disponibles à des prix « convenables »

publicité