in

Votre consultation chez le médecin généraliste coûtera désormais BEAUCOUP plus cher !

Votre consultation chez le médecin généraliste coûtera désormais BEAUCOUP plus cher !
Votre consultation chez le médecin généraliste coûtera désormais BEAUCOUP plus cher !-© iStock/ Getty images

Encore une mauvaise nouvelle pour le porte-feuille des Français…

Votre budget santé devrait être revu à la hausse car votre consultation chez le médecin généraliste coûtera désormais BEAUCOUP plus cher !

Votre consultation chez le médecin généraliste coûtera plus cher !

La Caisse nationale d’assurance maladie accepte une hausse du prix de la consultation à 30 euros chez le généraliste, mais sous conditions.

Seuls les praticiens qui accepteront des engagements supplémentaires pourront en jouir. Il s’agit d’un « contrat d’engagement territorial » visant à augmenter l’offre de soin par les médecins afin de répondre à la problématique des déserts médicaux.

Ceux qui ne souhaitent pas lutter contre la désertification médicale maintiendront alors un tarif à 26,50 euros. Cette revalorisation de 1,5 euro représente déjà, selon la Cnam, « une augmentation annuelle de 7.000 euros en moyenne » des honoraires d’un médecin généraliste.

Il est à rappeler que chaque médecin bénéficiera aussi de certaines revalorisations, dont notamment celles liées au statut de médecin traitant, soit « 2.000 euros par an en moyenne ».

« Avec ce contrat d’engagement territorial, on crée quelque chose d’artificiel, qui conduit à payer plus que les tarifs de base des médecins qui acceptent de se surcharger de travail », explique Dr Raphaël Dachicourt, SG de ReAGJIR, un syndicat de jeunes médecins, observateur dans les négociations.

3 points précis du « contrat d’engagement territorial »

Dans le détail, il faut savoir que ce contrat prévoit « l’augmentation de l’offre médicale (taille et évolution de la patientèle), l’accès financier aux soins, (respect des tarifs de secteur 1 ou de secteur 2), ainsi que la réponse aux besoins de soins du territoire (participation à la permanence des soins, aux soins non programmés, à l’exercice coordonné) ».

« Cette proposition, Présice la Cnam auprès de l’AFP, confirme la volonté de l’Assurance maladie de répondre à la problématique de l’accès aux soins pour tous, en soutenant fortement les médecins libéraux qui s’engagent dans cette même démarche, dans la logique de « donnant-donnant ».

Les syndicats de médecins sont unanimes. Ils réclament selon latribune.fr « une revalorisation générale nettement plus substantielle que les 26,50€ à au moins 30€ voire 50€, sans signature de nouveaux engagements ».