in ,

Voici 10 signes annonciateurs d’une alimentation trop riche en sucre

Voici 10 signes annonciateurs dune alimentation trop riche en sucre
© Getty Images

Voici 10 signes annonciateurs d’une alimentation trop riche en sucre. On vous dévoile tout dans les lignes qui suivent…

Voici 10 signes annonciateurs d’une alimentation trop riche en sucre. Isabelle Descamps, diététicienne-nutritionniste, révèle les signes à surveiller qui permet d’identifier un excès de sucre.

Les risques d’une prise excessive de sucre.

Les sucres se présentent sous différentes formes dont le glucose, le galactose, le fructose, le saccharose, l’amidon, le lactose et le maltose.

Selon l’Agence nationale du médicament et des produits de santé (Anses), l’excès de sucre est associé à des maladies chroniques, des pathologies cardiovasculaires, un surpoids, une obésité et certains cancers.

L’Anses recommande aux adultes de ne pas consommer plus de 100 grammes de sucres totaux par jour et pas plus d’une boisson sucrée. L’OMS conseille de ne pas dépasser 25 grammes de sucres libres par jour soit 5 carrés de sucre ajouté.

« Les quantités de sucre ont augmenté et elles nourrissent la flore bactérienne pathogène qui aime particulièrement le sucre », explique Isabelle Descamps.

Le sucre permet aux mauvaises bactéries de se multiplier. Ils peuvent causer de nombreux troubles digestifs ( gaz, flatulences, ventre gonflé, ballonnements et une digestion difficile).

Des apports excessifs en sucre affaiblissent également le système immunitaire, qui devient moins actif pour lutter contre les envahisseurs pathogènes, bactéries et virus.

« Les cellules intestinales seront moins bien nourries. Elles vont donc s’abîmer et risquer de créer une perméabilité intestinale. Un intestin perméable laisse passer les molécules mal digérées, les allergènes et les pathogènes », poursuit la spécialiste.

« Le système immunitaire ne va pas reconnaître ces éléments comme du soi (carte d’identité des cellules), mais du non-soi et il va les attaquer avec des anticorps agressifs ». Toutes sortes de problèmes peuvent ainsi survenir. (problèmes articulaires, maladies auto-immunes et inflammatoires).

Le sucre agit aussi sur les neurotransmetteurs du cerveau. On devient facilement accro au sucre. Ce dernier entraîne une libération d’endorphine et de dopamine, des hormones jouant un rôle sur la concentration, la mémoire et le sommeil. Une personne dépendante au sucre peut devenir très vite fatiguée, déprimée ou irritable lorsqu’elle arrête d’en prendre.

Plusieurs symptômes peuvent vous alerter :

  • une fatigue après les repas
  • Une fréquence cardiaque élevée
  • des sautes d’humeur
  • une confusion mentale
  • un surpoids androïde qui se manifeste par de la graisse abdominale
  • Difficulté à cicatriser les plaies.
  • une peau grasse avec des boutons
  • une stéatose hépatique
  • des problèmes digestifs ( ballonnements, éructations et flatulences).
  • la candidose
  • un côlon irritable