in

Virgilia Hess : la journaliste météo qui avait découvert son cancer pendant sa grossesse repart en chimiothérapie

Virgilia Hess : la journaliste météo qui avait découvert son cancer pendant sa grossesse repart en chimiothérapie
Virgilia Hess : la journaliste météo qui avait découvert son cancer pendant sa grossesse repart en chimiothérapie !-© Instagram

Virgilia Hess a donné de ses nouvelles. La journaliste météo de BFM TV repart en chimiothérapie. Retour sur ses confidences.

« Elle m’a sauvée, c’est mon ange » !

C’est en février dernier que la jeune femme de 33 ans a appris pour son cancer du sein alors qu’elle était enceinte.

« On entend les mots mais on arrive pas du tout à les digérer. J’étais à six mois de grossesse (…) On se dit ‘c’est pas possible à 32 ans, c’est inconcevable’« , réagissait-elle à l’époque. « Je porte à la fois la vie et la maladie« , ajoutait-elle.

Malgré les séances de chimiothérapie qu’elle a subi durant la grossesse, sa petite fille répondant au doux prénom de Léna-Rose « va super bien ».

« J’ai même mieux supporté les chimio enceinte qu’après la naissance de ma fille. J’avais l’impression de former un duo avec ma fille », confiait Virgilia Hess en plateau. « Elle m’a sauvée, c’est mon ange », mentionnait la journaliste.

Et bonne nouvelle, sa tumeur au sein avait « diminué » de taille. « Cette positivité et ce moral font 50% du travail, assurait-elle avant de préciser qu’elle lui arrive de souffrir des effets secondaires du traitement. Il y a des hauts et des bas mais je vais me soigner, je vais me guérir », clamait la trentenaire.

Virgilia Hess : la journaliste météo qui avait découvert son cancer pendant sa grossesse repart en chimiothérapie !

« J’avais dernièrement laissé un peu de répit à cette saleté de cancer (enfin juste un peu, car je l’ai quand même enquiquiné cet été avec la mastectomie partielle et deux injections d’herceptine), brise-t-elle le silence après plusieurs mois d’absence. Mais ma supposée dernière chimio remonte déjà à deux mois et dès ce mari 5 septembre, on réattaque la bête », annonce-t-elle.

Des nouvelles séances qui selon elle, n’étaient pas au programme mais vu que « ce cancer est visiblement toujours là, here we go again« , révèle Virgilia Hess.

« Je garde le cap avec optimisme, car la persévérance est la clé de la victoire », conclut celle qui va subir 14 cycles de chimio toutes les 3 semaines. Son traitement ne s’arrêtera qu’au mois de juin 2024.