in

Une nouvelle hausse du Smic en 2023 ?

Une nouvelle hausse du Smic en 2023 ?
Une nouvelle hausse du Smic en 2023 ?-© Adobestock

Encore une nouvelle hausse du Smic en 2023 ? Qu’en disent les experts ? Il Est Encore Temps vous fait le point sur la question.

Une nouvelle hausse du Smic en 2023 ?

Selon les prévisions de l‘Insee, l’augmentation des prix devrait ralentir légèrement, avec un indice des prix à la consommation qui devrait passer en dessous de la barre des 5% cet été, pouvant même atteindre les 4,6% en septembre.

A la grande surprise générale, l’Insee anticipe une décélération de l’inflation.

Le mécanisme de revalorisation automatique du Smic s’enclenche dès que l’augmentation des prix dépasse les 2% par rapport à la période de la dernière hausse décidée.

Au 1er mai 2023, rappelle MoneyVox, le salaire minimum s’est élevé à 1 383,08 euros nets mensuels pour un temps plein, enregistrant une hausse de 2,2%.

Faut-il espérer une nouvelle augmentation automatique du Smic en 2023 ? L’Insee n’en est pas si sûr !

« La prévision d’inflation retenue dans cette Note de conjoncture n’implique pas de nouvelle revalorisation automatique du Smic avant la fin de l’année, mais on ne peut exclure une surprise à la hausse des évolutions de prix qui en déclencherait une. », Peut-on lire ce jeudi 15 juin.

« L’inflation va être divisée par deux » !

Comme indiqué ces derniers jours par Michel-Édouard Leclerc, il faudra attendre la « fin de l’été » pour voir les prix baisser à la caisse. « On négocie pendant tout juillet », explique le président du comité stratégique des magasins Leclerc à Apolline de Malherbe.

L’objectif, ajoute-t-il, est de « ramener aux Français de meilleures conditions de prix » à la « rentrée des classes ». Il prévoit que « L’inflation va être divisée par deux ».

« Dans notre scénario, il n’y en aurait pas suite à celle du 1er mai. Cela reste une prévision, ce n’est pas inenvisageable au début de l’automne mais à ce stade ce n’est pas notre prévision. », Confirme Julien Pouget, chef du département conjoncture de l’Insee durant une conférence de presse.