in ,

Une femme meurt sur place durant un vol, son mari et ses enfants obligés de rester assis à côté du cadavre

Une femme meurt sur place durant un vol son mari et ses enfants obligés de rester assis à côté du cadavre
© PEXELS

Une femme meurt sur place durant un vol, son mari et ses enfants obligés de rester assis à côté du cadavre. Retour sur ce drame.

Une femme meurt sur place durant un vol, son mari et ses enfants obligés de rester assis pendant plusieurs heures, à côté du cadavre de la mère de famille. Retour sur ce tragique évènement.

Après avoir passé les quinze dernières années de leur vie à Hong Kong, la famille devait revenir pour la première fois sur l’île britannique depuis la pandémie de Covid-19.

Une mère de famille britannique meurt en plein vol, sa famille obligée de rester assis 8h à côté de sa dépouille.

Helen Rhodes est décédée vendredi 5 août dernier, dans son sommeil, pendant qu’elle voyageait avec sa famille entre Hong Kong et le Royaume-Uni. Cet incident rapporte « The Guardian » est survenu au tout début du vol.

Selon le quotidien britannique, le corps de la sage-femme britannique est resté dans son siège « pendant les huit heures restantes du vol. »

Il a fallu que ses deux enfants et son mari restent assis aux côtés du corps inanimé, jusqu’à ce que l’avion n’atterrisse en urgence à Francfort.

« C’était extrêmement traumatisant pour la famille […] ils sont dévastés »

« Pour les huit heures restantes, Helen est restée inerte sur son siège. Même si c’était extrêmement traumatisant pour la famille, ils ont tous eu le temps de lui dire ce qu’ils avaient besoin de lui dire […] ils sont dévastés », pouvait-on lire.

Le corps d’Helen est resté en Allemagne, tandis que Simon, et leurs deux enfants, Emma et Nathan, sont repartis au Royaume-Uni.

Ce tragique incident a ému tout le Royaume-Uni. Jayne Jeje, une amie de la défunte avait lancé une cagnotte de soutien pour la famille, sur GoFundMe. En seulement quelques heures, 27.000€ avaient déjà été récoltés.

Cet argent devra servir à financer les dépenses pour les funérailles, et notamment les frais de rapatriement du corps de la victime.

Dans un texte accompagnant la cagnotte, Jayne Jeje présente son amie Helen Rhodes comme toujours «disponible pour aider autrui».

«Elle était intelligente, pleine d’esprit et généreuse de son temps. Nous ne pouvons qu’espérer qu’elle savait à quel point elle comptait pour nous», confiait-elle.