in

Une ado de 16 ans poignardée à mort à cause d’une sauce nuggets de McDonald’s

Une ado de 16 ans poignardée à mort à cause dune sauce nuggets de McDonalds
Une ado de 16 ans poignardée à mort à cause d'une sauce nuggets de McDonald’s !-© Getty images

Encore un macabre tableau qui illustre la violence chez les jeunes. À l’âge de 16 ans, la victime s’apprêtait à entamer ses années de lycée, mais sa vie a été tragiquement interrompue. Pour sa famille, c’est une perte immense qu’aucun mot humain ne peut décrire. L’agresseuse, arrêtée sur les lieux du crime en tenant toujours le couteau entre les mains, a été immédiatement placée en garde à vue pour meurtre au second degré en attendant la date de son procès.

La dispute qui a conduit au meurtre…

La victime, Naima Liggon, a été transportée dans un hôpital du coin mais malheureusement, il était trop tard, indiquait le département de la police métropolitaine.

La jeune fille originaire de la petite ville de Waldorf (Maryland) a finalement succombé à ses blessures.

Comme rapporté par la chaîne de télévision CBS, et relayé par Le Parisien, les adolescentes ont commandé des burgers dans un McDonald’s de Washington avant de regagner toutes deux leur voiture.

Une fois dans l’habitacle de leur véhicule, une violente dispute a subitement éclaté entre les deux adolescentes à cause d’une simple histoire de sauces nuggets. Cette altercation s’est terminée par des « coups de couteaux mortels. »

Les forces de l’ordre ont rapidement investi les lieux. Selon le premier rapport d’enquête, l’amie de la victime portait toujours l’arme du crime au moment où la police l’a interpellée.

La famille bouleversée par le drame…

Un drame qui a affecté les parents d’élèves, le personnel ainsi que les élèves de Thomas Stone, le lycée qu’aurait dû fréquenter la jeune fille morte.

« C’est un moment déchirant et tragique pour notre communauté scolaire. Ce n’est pas une nouvelle qu’un directeur souhaite partager, et encore moins la veille du début d’une nouvelle année scolaire », confiait Shanif Pearl, le directeur de l’établissement, au micro de CBS.

La famille, complètement dépassée par le drame, n’a pas caché sa profonde tristesse.

« Naima ne verra jamais son bal de fin d’année ni sa remise de diplôme. Nous ne pourrons pas la voir obtenir son diplôme universitaire, se marier ou avoir des enfants », a réagi la famille Liggon dans un communiqué transmis aux médias locaux.

Comment expliquer une telle violence ?

La violence chez les jeunes est un phénomène qui nous concerne tous. À l’échelle mondiale, selon les dernières statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), on recense 200 000 homicides annuels parmi les jeunes âgés de 10 à 29 ans.

Ce qui représente 43 % du nombre total annuel d’homicides enregistrés dans le monde.

Lutter contre ce fléau, c’est remettre en question les fondements mêmes de l’éducation, tant formelle qu’informelle.

En exposant nos enfants dès leur plus jeune âge à des dessins animés de qualité douteuse, et plus tard, à l’adolescence, à des films qui banalisent le crime et le meurtre, ils perdent la capacité de discerner le réel de la fiction.