39770

Demandons au gouvernement de permettre à chacun de se déplacer sans pétrole

, voulez-vous qu'on vous écrive pour vous dire si cette campagne réussit ?

Votre participation a bien été prise en compte  !
Invitez vos proches à rejoindre cette mobilisation.

Si le gouvernement se contente de prendre le problème par le petit bout de la lorgnette, les mesures nécessaires sont connues. Il ne manque que le courage de les prendre.

Nous savons que les transports représentent la première source d’émissions de gaz à effet de serre en France et une cause majeure de pollution de l’air, mais nous, citoyens, sommes piégés par les choix de nos prédécesseurs, par les politiques de transports passées.

Nous savons que la seule façon de se protéger durablement des aléas de la variation du prix du carburant, c’est de réduire notre dépendance au pétrole, c’est-à-dire de changer de fond en comble nos moyens de se déplacer, et avec eux l’aménagement de nos villes et de nos campagnes.

Mais la responsabilité d’une telle transformation ne peut être portée par les seuls citoyens : et c’est précisément sur cette injustice qu’est né le mouvement des gilets jaunes pour protester contre une politique fiscale qui fait reposer la réponse au problème sur ceux qui sont trop démunis pour le résoudre !

C’est au gouvernement de prendre ces mesures. Il en a le pouvoir, c’est son devoir.

Le gouvernement a justement annoncé une loi sur les mobilités qui sera présentée la semaine du 26 novembre !

Nous demandons une politique de transports plus juste et plus écologique, avec notamment les mesures suivantes :

1 - L’interdiction dans la loi des ventes de voitures diesel et essence à moyen terme (horizon 2030) pour obliger les constructeurs automobiles à vendre des véhicules plus économes et moins polluants et sortir du piège à pétrole

2 - Une justice fiscale en mettant fin aux avantages fiscaux des transports polluants comme l'aérien et le transport par camions.

3 - Un plan d'investissements publics sans précédent dans les transports en commun et le vélo, le train, les RER, dans tous les territoires

4 - Un "forfait mobilité durable" obligeant les employeurs à rembourser les déplacements à vélo et en co-voiturage, comme c'est déjà le cas pour les transports en commun et la voiture

5 - L'abandon des projets de nouvelles routes qui entretiendraient une dépendance à la voiture et au pétrole pour des décennies encore et contribuerait à l’étalement urbain et l'artificialisation des sols

Le gouvernement peut prendre ces mesures dans la future loi sur les mobilités qui sera présentée la semaine du 26 novembre !

Nous avons 9 jours pour faire entendre notre voix.

Demandons au gouvernement des solutions de transports plus justes et plus écologiques pour tous, signez la pétition !

Pour aller plus loin : retrouvez la tribune ainsi que les demandes détaillées portées par 23 ONG environnementales sur la refonte de nos modes de transports