in ,

Thermostat obligatoire lors du contrôle des Chaudières

thermostat-obligatoire-lors-du-controle-des-chaudieres

Avec cette crise énergétique actuelle, le gouvernement a mis en place un arrêté complémentaire. En effet, il s’agit d’une nouvelle règle dans le cadre du « plan de sobriété énergétique du gouvernement. » Si chaque année un contrôle de l’état des chaudières se fait, elles doivent maintenant toutes se munir d’un thermostat fonctionnel. D’ailleurs, le ministère de la Transition écologique souligne bien que cette disposition concerne tout type de chaudières. Qu’elles soient collectives, individuelles ou d’entreprise, aucune ne peut échapper à la règle. On parle également des pompes à chaleur et des systèmes de climatisation.

Un thermostat fonctionnel pour faire des économies

Grâce à l’installation d’un thermostat dans votre foyer, votre consommation énergétique se régularisera plus facilement. Bien évidemment, vous ferez plus d’économie. C’est le cas, par exemple, de Nicole Hupolox. Cette dernière affirme avoir fait jusqu’à 10% d’économies avec son thermostat.

Il faut savoir que cette obligation d’avoir un thermostat s’est mise en place depuis 2018. Maintenant, avec le nouvel arrêté, le chauffagiste doit obligatoirement contrôler son état. Ainsi, bien contrôler surtout qu’il fonctionne correctement. Autrement, il n’y aura aucune économie ! D’ailleurs, ce dernier vous conseillera de vous en procurer un ou de remplacer celui qui est défaillant. Un thermostat coûte environ entre 200 et 1 000 euros. Vous pourrez trouver plusieurs modèles (connecté et télécommandé ou fixe) sur le marché. Tout ceci dit, Attention ! Réglez bien votre thermostat à 19°, selon le conseil du gouvernement.

Bien entretenir ses chaudières revient à consommer moins cher

Selon le Ministère de la Transition écologique, un matériel mal entretenu équivaut à une surconsommation. En effet, cette dernière peut atteindre les 12% de la consommation normale. Autrement dit, si vous voulez optimiser votre consommation énergétique, il faudra entretenir régulièrement votre chaudière. Aussi, vérifier que le thermostat fonctionne correctement. Avec un système de régulation pilotable et automatisé, on pourrait même atteindre une diminution de 20%. Cela ferait dans les 5 000 euros d’économies.

Par ailleurs, un autre arrêté du 21 novembre 2021 prévoit de nouvelles obligations pour les immeubles de bureau. En effet, ils doivent à présent se munir d’un système de gestion technique des bâtiments. Il s’agit pour les bâtiments tertiaires de pouvoir piloter automatiquement tout ce qui est ventilation, températures et éclairage. Des dispositions spécifiques seront mises en place en fonction de la puissance des chauffages dans les bâtiments.

Changement concernant le dispositif MaPrimRénov’

Le dispositif MaPrimeRénov’ a permis à plusieurs foyers d’économiser jusqu’à 1 200 euros. Cela concerne toutes rénovations en termes de chaudières. Malheureusement, un décret est sorti le 23 décembre dernier. En effet, cela porte une modification sur les bénéficiaires de cette aide. De ce fait, ceux qui veulent installer des chaudières à gaz ne la recevront plus.

Ce décret sera effectif dès janvier 2023. Tout cela, même malgré le développement du « gaz vert » et l’opposition des professionnels du gaz. Pour ceux qui veulent installer une pompe à chaleur, une poêle à bûche ou encore à granulés de bois, vous pouvez toujours compter sur cette aide.