in

Suite à la vague de résiliations, Netflix baisse ses prix : qu’en est-il de la France ?

Suite à la vague de résiliations, Netflix baisse ses prix : qu'en est-il de la France ?
Suite à la vague de résiliations, Netflix baisse ses prix : qu'en est-il de la France ?- © Pinterest

Depuis que la célèbre plateforme de streaming a pris la décision de rendre payant le partage de comptes, Netflix a connu une succession de désabonnements. De peur de perdre pied, elle propose actuellement d’importantes réductions dans certains pays.

En réponse aux résiliations massives, Netflix revoit ses prix à la baisse : qu’en est-il du cas de la France ? Le point sur la question.

Netflix réagit à la fuite massive d’abonnés.

Si la plateforme de vidéo à la demande pensait motiver un maximum de personne à investir dans un accès supplémentaire, il semble que la réalité a été bien autre. 

Le blocage du partage de compte débarque en Nouvelle-Zélande, Canada, Portugal, Espagne. De même que l’Europe et bientôt, la France.

En Espagne, au Portugal ou encore au Canada, ils ont été nombreux à désactiver leur compte suite à l’arrivée de cette nouvelle restriction. Beaucoup ont décidé de résilier leur abonnement, au grand dam de l’entreprise américaine.

Netflix n’est plus aussi populaire qu’avant. En Amérique latine, la plateforme fait face à une fuite importante d’abonnés. Sont concernés la Bolivie, le Venezuela, le Salvador, le Cuba, le Panama, le Honduras, le Paraguay, la République dominicaine et bien d’autres territoires.

Netflix baisse ses prix : qu’en est-il de la France ?

« Visiblement, dans ces pays, la baisse des souscriptions a été suffisamment importante pour que Netflix se décide à baisser les tarifs de ses abonnements ».

L’arrivée de SkyShowtime dans ces territoires a très certainement contribué à voir les parts de marché de Netflix vaciller.

Avec 100 000 heures de divertissement pour moins de 3 euros par mois, pas étonnant que ça créé de l’engouement !

Le 13 février dernier, les abonnés de Netflix ont reçu un mail leur informant que « Le meilleur divertissement a maintenant un prix mensuel inférieur ». Il est question de réductions de prix très importantes sur trois formules de souscription.

Cette proposition de Netflix en Amérique latine est quelque chose d’inédite. Peut-on s’attendre à voir une telle baisse de prix en France ? Malheureusement, il n’existe aucun projet similaire.

De telles remises lui permettront sans aucun doute d’augmenter son nombre d’abonnés, mais pas du tout de faire grimper son chiffre d’affaires.