in

Stéphane (Les 12 coups de midi) : malgré un gain représentant « 23 ans de salaire », il lui manque encore 200 000 euros

Stéphane (Les 12 coups de midi) : malgré un gain représentant 23 ans de salaire , il lui manque encore 200 000 euros
Stéphane (Les 12 coups de midi) : malgré un gain représentant « 23 ans de salaire », il lui manque encore 200 000 euros !-© TF1

Stéphane (Les 12 coups de midi) dévoile que malgré un gain représentant déjà « 23 ans de salaire », il lui manque encore 200 000 euros ! Retour sur ses confidences.

Voici ce que Stéphane a fait de son demi-million de gains !

Stéphane fait actuellement partie du Top 5 du classement des plus grands Maîtres de midi après Paul El-Kharrat, Christian Quesada, Eric et Bruno (le superchampion du jeu culte de TF1, NDLR).

A chaque heure du déjeuner, le père de famille squattait le petit écran depuis près de six mois avant de repartir de l’émission avec 568 434 euros de gains (vitrines de cadeaux compris, NDLR) cumulés au bout de 153 participations.

Interrogé sur sa soudaine notoriété, l’ouvrier d’usine a assuré avoir « gardé la tête sur les épaules, je n’ai pas dilapidé mon argent». Cela ne l’a pas non plus empêché de se faire « quelques petits plaisirs ».

Le quinquagénaire a ajouté avoir « gâté » ses deux enfants. « J’ai pu leur acheter des choses que je n’aurais pas pu leur offrir avant. », Admettait Stéphane.

Après son élimination des 12 Coups de midi, l’ancien Maître de midi a préféré continuer son travail à la fonderie. « On est bien au travail. Cela permet de ne pas tourner en rond, expliquait-il auprès de France 3 Grand Est. Je suis actif. Rester à la maison à ne rien faire, cela m’aurait vite ennuyé ».

Stéphane (Les 12 coups de midi) : malgré un gain représentant « 23 ans de salaire », il lui manque encore 200 000 euros

De plus, « J’ai été fier de pouvoir représenter ce monde ouvrier », confiait-il au Journal de la Haute-Marne. Pour mieux faire face aux « aléas de la vie«, Stéphane Patingre a
« placé ses 390.000 euros » de cash. Une somme qui précise-t-il, représente « 23 ans de salaire ».

« Quand on passe de presque rien à beaucoup, c’est étonnant(…) Ça peut donner un peu le tournis », confessait le Haut-Marnais.

Celui qui fera bientôt son retour sur TF1 pour la grande semaine du Combat des maîtres, n’a pas caché que s’il avait « continué un peu l’aventure, je pense que j’aurais étudié la question (d’arrêter de travailler, NDLR). Avec 200 000 euros supplémentaires« , il aurait selon lui, « eu ce qu’il fallait », pour ne plus avoir à se soucier du lendemain.