in

SNCF : des boîtiers de paiement contrefaits sur les bornes d’achat de billets

sncf-des-boitiers-de-paiement-contrefaits-sur-les-bornes-dachat-de-billets

Des boîtiers frauduleux de paiement sans contact ont été repérés sur les bornes de vente de billets. Effectivement, la police prévient qu’ils sont très similaires aux originaux. En fait, elle les a repérés en Ile-de-France.

La police a repéré des faux boîtiers

Méfiez-vous, les utilisateurs de la SNCF, notamment si vous avez l’habitude d’acheter des billets aux distributeurs automatiques. En effet, des boîtiers de paiement sans contact contrefaits ont été repérés sur des machines en Ile-de-France. En réalité, ils ressemblent tellement aux originaux qu’ils peuvent être confondus très facilement. Cependant, les paiements sans contact peuvent aller jusqu’à 50 euros.

Quant à la SNCF, elle confie à Tech&Co que seuls deux boitiers de ce type « ont été découverts ces derniers mois sur des bornes libre-service en Ile-de-France (un dans le 93 et un dans le 78). Ces deux dispositifs ont été découverts très rapidement et immédiatement retirés. Nous n’avons pas connaissance de préjudice subi par des clients », poursuit l’entreprise.

Ils sont en noir et blanc

Ces appareils malveillants ne sont pas nouveaux. En effet, en juillet, le secteur de la restauration a été touché par une arnaque au terminal de paiement. Les fraudeurs profitent d’un moment d’inattention du serveur juste avant de payer l’addition pour remplacer le terminal de paiement électronique (TPE). Les machines sont identiques, sauf que les recettes sont collectées par les escrocs et non par l’établissement.

La police a lancé un avertissement sur Twitter. De plus, elle a souligné à quoi ressemble un véritable boîtier de paiement. En fait, celui-ci est équipé d’une pastille jaune où vous pourrez placer vos cartes. En outre, le vrai boîtier est aussi muni d’une LED bleue. Tandis que les boîtiers contrefaits n’existent qu’en noir et blanc. Pour les prélèvements non sourcés, nous vous conseillons de contacter immédiatement votre banque pour les contester.