in

Smartphone : peut-on utiliser son GPS au volant ?

Smartphone : peut-on utiliser son GPS au volant ?
Smartphone : peut-on utiliser son GPS au volant ?-© iStock

Google Maps, Waze, Apple Plans… Les conducteurs ont pris l’habitude d’utiliser leur Smartphone comme d’un GPS. Est-ce autorisé ou interdit ? On vous fait le point sur la question.

Smartphone : peut-on utiliser son GPS au volant ?

En effet, une amende peut être infligée dans certains cas, tandis que le respect de certaines règles peut vous en épargner dans d’autres.

Comme stipulé par le Code de la route, « l’utilisation d’un téléphone portable tenu en main est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de trois points du permis de conduire ».

De plus, « le fait de consulter ou manipuler son téléphone est également interdit et est passible des mêmes sanctions”.

Pour éviter de manipuler leur téléphone, de nombreux conducteurs rattachent leur mobile sur un support fixe.

Mais cela n’empêche pas certains d’entre eux de se faire sanctionner par la police. Et ce, en raison des règles très précises( mais souvent méconnues) sur l’emplacement du Smartphone utilisé pour la navigation GPS.

En plus d’être fixé, il ne doit à aucun moment nécessiter une manipulation manuelle puisque vous devez en tout temps pouvoir garder les yeux sur la route pour prévenir les dangers.

Si possible, connectez votre GPS à l’écran du véhicule via CarPlay ou Android Auto. En l’absence de cette option, placez votre smartphone haut et dans votre champ de vision pour éviter de jongler entre la route et lécran du téléphone.

Seules deux positions sont finalement autorisées : le tableau de bord (à hauteur suffisante) ou encore le pare-brise, sans détourner l’attention. Dans tous les cas, votre appareil doit être bien fixé.

“Son champ de vision ne doit pas être réduit par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres.”

Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres.”, énonce l’article R412-6 alinéa 2 du Code de la route.

“Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit“, est-il également indiqué.