in

Si vous détenez ces glaces dans votre congélo, jetez-les, car elles sont dangereuses

Si vous détenez ces glaces dans votre congélo jetez-les car elles sont dangereuses
© Dossier Familial

Si vous détenez ces glaces dans votre congélo, jetez-les, car elles sont dangereuses. On vous donne toutes les infos !

9 mois après la fin de leur commercialisation, plusieurs glaces font l’objet d’une campagne de rappel produit à cause de la présence d’oxyde d’éthylène, substance dangereuse pour la santé. Si vous détenez ces glaces dans votre congélo, jetez-les, car elles sont dangereuses.

Faites l’inventaire dans votre congélateur si vous avez fait le plein de sucettes glacées l’an dernier. Pas mal de glaces conçues par l’entreprise Mars Wrigley ont été tout récemment rappelées, selon les infos recueillies sur le site RappelConso. Leur fin de commercialisation remontait au 31 juillet 2021.

Les glaces Twix

  • En format x6 portant le code-barres : 5000159484695
  • x10 avec comme code-barres 5000159491136
  • x12 XL avec comme code-barres 5000159484763
  • x18 dont 6 offerts, porteur du code-barres 5000159501576
  • x24 porteur du code-barres 5000159484657

Sont également concernées par ce rappel :

  • Les glaces M&MS Peanut single 1×25 avec comme code-barres 5000159500340, Peanut – Bâtonnet x4 portant le code-barres 5000159500654,
  • M&M’s chocolat single 1×25 (5000159500371) et les M&M’s Chocolat – Bâtonnet x4 (5000159500678).

Les glaces Bounty

Les glaces Bounty paquets de 6 (5000159483063), de 10 (5000159491150) et de 18 dont 6 offerts (5000159501552) sont aussi concernés.

Quel est le risque à encourir pour les consommateurs ? L’oxyde d’éthylène est rappelons-le, une substance classée à la fois comme cancérogène, mutagène et reprotoxique.

Elle est interdite au sein de l’Union européenne courant de l’année 2011 jusqu’à aujourd’hui en tant que « produit de protection des denrées alimentaires et des aliments pour animaux ».

Concrètement, elle est susceptible d’augmenter les risques de développer un cancer. Elle entraîne au sein de l’organisme, des mutations cellulaires et de l’ADN et altère la fertilité ou le développement d’un enfant à naître.

Les consommateurs qui auraient ainsi acheté l’un des produits cités plus haut sont invités à ne pas le consommer. A moins que vous ne pensiez vous faire rembourser, jetez-le immédiatement. Vous avez jusqu’avant la date du 11 mai prochain pour les rapporter d’urgence dans les magasins concernés.

Un dédommagement via l’envoi de bons de réduction est aussi prévu. Pour y avoir droit, conserver l’emballage et jetez le contenu. Le détail des lots rappelés est disponible via le site d’alerte du gouvernement baptisé Rappel Conso