in

RSA, APL : découvrez pourquoi vous n’avez toujours pas reçu vos aides de la CAF

RSA APL : découvrez pourquoi vous navez toujours pas reçu vos aides de la CAF
© Adobestock

RSA, APL : découvrez pourquoi vous n’avez toujours pas reçu vos aides de la CAF. On vous fait le point dans nos prochaines lignes.

RSA, APL : découvrez pourquoi vous n’avez toujours pas reçu vos aides de la CAF. Cela fait en effet de longs mois que la caisse d’allocations familiales accumule les retards dans le traitement des dossiers de certains des bénéficiaires. Résultats : le paiement des aides sociales est retardé.

« La CAF a pris du retard dans le traitement des dossiers depuis dix-huit mois environ » !

« Trois mois de retard », « six mois d’APL en retard », « 5 mois de retard, la CAF ici… Toujours pas de nouvelles », déplorent de nombreux internautes sur Twitter.

« La CAF a pris du retard dans le traitement des dossiers depuis dix-huit mois environ, mais c’est plutôt en voie d’amélioration », fait savoir Nicolas Grivel, le directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), auprès de l’AFP.

Nombreuses sont les aides concernées par ce retard de paiement. À savoir le Revenu de Solidarité active (RSA), l’Allocation aux adultes handicapés (AAH), les allocations logement (APL) ou familiales, voire les pensions alimentaires.

« Le délai moyen pour l’ensemble des prestations que gère la CAF, et notamment les Allocations personnalisées au logement (APL), est de 17 jours et est en train d’être ramené à 16 jours » ouvrés, soit 3 semaines, indiquait également Nicolas Grivel auprès de l’AFP.

« Nous donnons la priorité aux minima sociaux, comme le RSA et l’AAH, où la réponse est donnée en moins de quinze jours« , poursuit-il.

Il faut savoir que « les retards varient d’une caisse à l’autre », soulignait auprès de l’AFP, Frédéric Neau, secrétaire adjoint de la section fédérale FO des organismes sociaux.

Vous n’avez toujours pas reçu vos aides de la CAF. Voici la raison.

Cette situation s’explique sur « des difficultés liées à la mise en œuvre début 2021 de la réforme des aides au logement […] Cela a provoqué des retards importants », justifiait Nicolas Grivel.

Le nouveau mode de calcul des APL et le lancement d’un nouvel outil informatique « entraînant des erreurs de calcul et une accumulation de dossiers en retard », dénonçait la CFDT.

À ces « anomalies informatiques qui perdurent depuis la réforme des APL », il faut par ailleurs ajouter « des réductions d’effectifs », rajoute Frédéric Neau.

Selon le représentant syndical, « il est prévu 2 100 suppressions de CDI sur la période 2018-22 pour un total de 36 000 agents. Pour rattraper les retards, l’accueil du public est fermé dans certaines caisses un jour ou un après-midi par semaine ». Ce qui, force est de constater, perturbe le fonctionnement de l’organisme.

« Les dossiers simples, pour lesquels nous avons toutes les pièces, sont traités rapidement », assurait le directeur général de la CAF, reconnaissant que les dossiers plus compliqués à traiter accusent, pour leur part, de sérieux retards, parce qu’ils « demandent plus de temps, demandent une analyse, des échanges, une interaction ».

« Entre 4 et 5,5 millions de pièces serait selon un représentant de la CFDT en attente de traitement depuis 18 mois », cite franceinfo.