in

Rouler au rouge : quel prix d’amende risque-t-on ?

rouler-au-rouge-quel-prix-damende-risque-t-on 

Si jamais vous souhaitez « rouler au rouge », il faut noter que c’est illégal. Alors, découvrons ici les amendes pour la conduite au GNR ou au fioul domestique !

Que signifie « rouler au rouge » ?

« Rouler au rouge » signifie remplacer le gazole par un carburant non approuvé et bon marché dans le réservoir d’un véhicule diesel. Il s’agit d’un terme dérivé de la couleur du gazole non routier (GNR) ou gazole agricole, qui est rouge pour le distinguer du gazole vendu pour un usage routier normal.

Certains conducteurs utilisent du GNR dans leur véhicule. Un carburant réservé à certains véhicules agricoles, forestiers, marins. D’autres utilisent même du fioul domestique. Quoi qu’il en soit, il est illégal d’utiliser ces substituts du diesel dans les voitures particulières.

Rouler au rouge : la loi l’interdit !

En fait, rouler au rouge équivaut à la pratique d’une fraude fiscale. Effectivement, le GNR est moins taxé que le gazole que vous pouvez trouver à la pompe d’une station-service ordinaire. D’ailleurs, face à cette inflation galopante, qui ne serait pas tenté d’y avoir recours pour réaliser des économies ?

Cependant, il est strictement interdit par la loi de l’utiliser dans une voiture privée qui circule sur la voie publique. Par ailleurs, les contrôles sont nombreux et les douaniers ont le pouvoir de sanctionner les conducteurs qui recourent à cette pratique.

Rouler au rouge : que risque-t-on ?

La loi sanctionne sévèrement l’utilisation du GNR ou du fioul domestique dans le réservoir de votre véhicule diesel privé.

Ainsi, si vous roulez au rouge, vous risquerez d’obtenir une amende d’au moins 500 € pour moins de 100 litres de carburant. Néanmoins, dans le pire des cas, elle peut atteindre 5 000 €. Alors, on espère que vous allez réfléchir à deux fois avant de recourir à cela. Pourquoi risquer plus si vous payez moins dans la règle ?