Retraites complémentaires : quelles hausses pour 2023 ?

Retraites complémentaires : quelles hausses pour 2023 ?
© Getty images

Retraites complémentaires : quelles hausses pour 2023 ? A quoi faut-il s’attendre ? On fait le point pour vous.

publicité

Comme chaque début d’année, chaque caisse de retraite complémentaire décide de son propre niveau de revalorisation. Les chiffres restent pour autant assez proches d’une caisse à l’autre. Retraites complémentaires : quelles hausses pour 2023 ?

Retraites complémentaires : revalorisation caisse par caisse pour 2023

Conformément aux dispositions de l’article L. 161-25 du Code de la Sécurité sociale, les pensions de retraite sont revalorisées chaque année en tenant compte de l’évolution de la moyenne annuelle des prix à la consommation, hors tabac, publiée par l’Insee.

publicité

Ceci en vue de préserver le pouvoir d’achat des retraités et contrebalancer les effets de l’inflation. Habituellement, les pensions de retraite sont en principe revalorisées tous les ans au 1er janvier.

La retraite complémentaire des salariés du privé Agirc-Arrco n’a pas attendu le début d’année pour le faire. Sa revalorisation a d’ores et déjà été actée depuis ce 1er novembre dernier, contrairement aux autres.

publicité

Les clients de cette caisse ont vu ce novembre 2022, leur pension complémentaire augmenter de 5.12%. La nouvelle valeur du point Agirc-Arrco est désormais fixée à 1,3498 euro, contre une valeur de 1,2841 auparavant.

A quelle augmentation s’attendre pour les autres caisses à partir du 1er janvier 2023 ? Dans une grande majorité des cas, la hausse des retraites complémentaires avoisine les 5 % pour 2023.

publicité

La caisse autonome de retraite et de prévoyance des vétérinaires a opté pour une revalorisation à hauteur de 4.5%.

La caisse de retraite complémentaire des pharmaciens quant à elle, appliquera une hausse de 4.6%.

Les agents généraux d’assurance verront leur pension complémentaire revaloriser de 4.81%, et les professionnels libéraux rattachés à la Cipav de 5.3%.

La CARCDSF qui gère la retraite complémentaire des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes, a décidé d’augmenter la partie forfaitaire de 6,9 % et la partie proportionnelle aux revenus de 1,41 %, est-il indiqué sur le site de boursorama.com.

Chez les notaires, ceux en section C obtiennent une hausse de 5,24 %. Et ceux en section B, 3,05%.

Qui n’auront pas droit à une hausse de leur pension complémentaire en 2023 ?

Pour les avocats, la retraite complémentaire sera relevée de 2 %. Seule profession à avoir son propre régime de base, ce dernier va subir une augmentation de 5 %.

Les seuls à ne pas avoir une hausse de leur pension complémentaire sont les médecins généralistes.

publicité