in

Retraite : comment déterminer la meilleure date pour partir ?

Retraite : comment déterminer la meilleure date pour partir ?
© Europe 1

Retraite : comment déterminer la meilleure date pour partir ? La rédaction d’Il est encore temps s’épanche là-dessus pour vous. Explications.

Retraite : comment déterminer la meilleure date pour partir ? Cette question s’avère capitale puisqu’elle va vous permettre de préparer de meilleures conditions financières avant votre départ à la retraite. Quelques conseils pour choisir le meilleur calendrier et, éviter les mauvaises surprises.

Voici comment faire pour échapper le malus de l’Agirc-Arrco »

Sauf cas particuliers, c’est à 62 ans que tout Français devrait prendre votre retraite. Si pour vous l’échéance approche, il importe de vous poser la question. Avant tout, déterminer quels sont vos besoins financiers à la retraite?
Combien de trimestres aurez-vous acquis au total à 62 ans? Possédez-vous un compte épargne-temps?

« L’objectif des salariés qui nous consultent est d’éviter absolument le malus de l’Agirc-Arrco », dévoile Pascale Gauthier, associée chez Novelvy Retraite.

Cette éventualité s’applique si vous prenez votre retraite au moment où vous atteignez le taux plein. Il correspond à 10% de moins sur votre complémentaire pendant 3 ans. Sur une retraite peu élevée, c’est tout de même très dissuasif.

Si elle est estimée à 20 000€ par an, dont 12000€ de retraite de base et 8000€ de complémentaire, le malus fait environ 800€ par an pendant 3 ans! Qu’est-ce qui vous reste à faire ? Travailler un an de plus pour échapper au malus et générer une surcote dans le régime de base.

Ceux qui souhaitent partir précocement peuvent choisir de prendre leur retraite dès 62 ans alors qu’ils n’ont pas encore la totalité des trimestres pour le taux plein.

Un trimestre manquant équivaut à une décote de 1,25 % de la retraite de base, et 1 % de la complémentaire.

Dans notre exemple, il y a un manque à gagner de 150€/an sur la retraite de base et 80€ sur la complémentaire.

Au total, un manque à gagner de 230 € annuellement, soit 20€ par mois, à vie (23-24 ans en moyenne), mais 1 mois de retraite en plus et un malus de 2400 € (3 x 800) évité.

Il « est beaucoup plus intéressant d’épuiser son compte épargne temps que de le percevoir en espèces, soumises à l’impôt sur le revenu ».

Votre nombre de trimestres doit parfaitement s’articuler avec votre date de naissance pour échapper au malus, sachant qu’il est possible de prendre votre retraite dès le 1er jour du mois qui suit vos 62 ans.

Si donc vous êtes né entre le 2 et le 30 novembre 1960, vous pourrez partir dès le 1er décembre 2022.

« Si vous aviez tous vos trimestres (167) en octobre 2022, en partant le 1er décembre, vous ne pourrez par conséquent éviter le malus qu’en travaillant 1 an de plus. Vous pourrez partir sans malus le 1er décembre 2023.

Si par contre, vous aviez 166 trimestres en octobre, vous pourrez partir dès vos 62 ans, le 1er décembre, et éviter le malus, avec une minoration viagère.

Ceux ayant un compte épargne temps peuvent limiter la durée du temps d’activité supplémentaire nécessaire pour ne pas subir le malus.

L’experte en retraites estime qu’il « est beaucoup plus intéressant d’épuiser son compte épargne temps que de le percevoir en espèces, soumises à l’impôt sur le revenu ».

 

Back to Top