in

Retraite à taux plein : âge, trimestres de cotisation,… Ce qu’il faut savoir en 2022

Retraite à taux plein : âge trimestres de cotisation… Ce quil faut savoir en 2022
© République du centre

Retraite à taux plein : âge, trimestres de cotisation,… Ce qu’il faut savoir en 2022. On vous fait le point dans nos prochaines lignes.

Le taux plein est la meilleure option pour les retraités de pouvoir bénéficier d’une pension complète. Retraite à taux plein : âge, trimestres de cotisation,… Ce qu’il faut savoir en 2022.

Comment avoir une pension complète protégée de tout malus ? Continuer à cotiser au moins jusqu’à l’obtention du taux plein.

La plupart des organismes de retraite complémentaire fonctionnent sur le principe de l’âge-pivot, un dispositif très longuement discuté durant les débats sur la réforme des retraites.

Comme expliqué dans les ondes de France Inter, « l’âge-pivot est un mécanisme visant à repousser l’âge de départ effectif à la retraite. Pour percevoir une pension complète il faut repousser sa cessation d’activité d’1 an, jusqu’à 63 ans au moins ». Voilà le principe même de fonctionnement de l’Agirc-Arrco.

Une décote de 10% est appliquée temporairement à la pension du retraité qui est un peu trop pressé. S’il décide de partir avant le taux plein, sa retraite sera amputée définitivement.

Le taux plein automatique ne permet pas de toucher l’intégralité de la pension à laquelle il « serait théoriquement possible de prétendre, sous réserve de pouvoir afficher le nombre de trimestres de cotisation requis ». Ce taux ne permet d’obtenir « que » 50% de ce montant. 

Vous êtes né(e) en 1954

Les Français ne peuvent prétendre au taux plein à la retraite que lorsqu’ils affichent 165 trimestres cotisés, soit 41 années travaillées et trois mois. L’âge du taux plein automatique est ainsi fixé à 66 ans et 7 mois.

Vous êtes né(e) entre 1955 et 1957

Tout Français nés entre 1955 et 1957 peut prétendre au taux plein à la retraite s’ils parviennent à afficher 166 trimestres cotisés, soit 41 années travaillées et six mois. L’âge du taux plein automatique est ainsi fixé à 67 ans.

Vous êtes né(e) entre 1958 et 1960

Les Français nés entre 1958 et 1960 peuvent prétendre au taux plein à la retraite à partir du 167 ème trimestre de cotisation validé. Ce qui correspond à 41 années travaillées et neuf mois. Il faut savoir que l’âge du taux plein automatique est fixé à 67 ans.

Vous êtes né(e) entre 1961 et 1963

Ceux ou celles qui sont nés entre 1961 et 1963 peuvent prétendre au taux plein dès le 168 ème trimestre de cotisation validé, soit 42 années travaillées. L’âge du taux plein automatique est ainsi fixé à 67 ans.

Vous êtes né(e) entre 1964 et 1966

Les Français nés entre 1964 et 1966 peuvent atteindre le taux plein à compter du 169 ème trimestre validé, soit 42 années travaillées et trois mois. L’âge du taux plein automatique est fixé à 67 ans.

Vous êtes né(e) entre 1967 et 1969

Toutes personnes nées entre 1967 et 1969 peuvent prétendre au taux plein à la retraite s’ils arrivent à afficher 170 trimestres cotisés, soit 42 années travaillées et six mois. L’âge du taux plein automatique est toujours fixé à 67 ans.

Vous êtes né(e) entre 1970 et 1972

« Pour les Françaises et les Français nés en 1970, en 1971 ou 1972, le taux plein à la retraite est bloqué avant le 171 ème trimestre cotisé », est-il indiqué. Cela correspond à 42 années travaillées et neuf mois. « L’âge du taux plein automatique est fixé à 67 ans ».

Vous êtes né(e) en 1973 ou après

Toutes personnes nées à compter de 1973 doivent pouvoir avoir 172 trimestres à son actif, pour prétendre au taux plein, peut-on lire sur le site du service public. Ce qui représente 43 années travaillées. « L’âge du taux plein automatique demeure fixé à 67 ans ».