Retraite à 60 ans : découvrez le nombre de trimestres requis pour une retraite anticipée

Retraite à 60 ans : découvrez le nombre de trimestres requis pour une retraite anticipée
© Notre temps

Envie de prendre votre retraite à 60 ans : découvrez le nombre de trimestres requis pour une retraite anticipée. Les détails.

publicité

Nos confrères du Le Monde ont tout récemment consacré un article bien fourni sur la retraite à 60 ans : découvrez le nombre de trimestres requis pour une retraite anticipée. On vous fait le point dans nos prochaines lignes.

02 conditions pour liquider vos droits à la retraite dès vos 60 ans.

« La principale difficulté, explique Dominique Prévert, c’est de distinguer les trimestres qui sont pris en compte et ceux qui ne le sont pas, ou pas complètement ».

publicité

Il n’y a pas si longtemps de cela, l’âge légal de la retraite était fixé à 60 ans. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, il est dorénavant fixé à 62 ans. Ce qui n’empêche pas pour autant, un départ en retraite anticipé, particulièrement pour « carrière longue ».

Si vous parvenez à remplir les deux conditions ci-dessous, vous pourrez alors sans problème, liquider vos droits à la retraite dès vos 60 ans.

publicité

Aussi, il vous faut avoir validé au moins cinq trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (quatre trimestres si votre date de naissance tombe au dernier trimestre).

Ensuite, il vous faut disposer d’un nombre de trimestres « cotisés », tous régimes confondus. Celui-ci devra correspondre au nombre requis pour un départ à taux plein (c’est 168 si vous êtes né en 1962).

publicité

Comme indiqué dans les colonnes du Monde, « toute la subtilité réside dans le calcul de ce nombre de trimestres « cotisés » ».

Quelles sont les périodes non prises en compte ?

Il y a des périodes non prises en compte, ou seulement dans une certaine limite comme le cas des périodes d’arrêt maladie, de chômage indemnisé ou encore de service national.

Ces situations ne permettent, chacune, de ne comptabiliser qu’un maximum de 4 trimestres « cotisés » sur toute votre carrière. Sont exclus, les trimestres de « majoration de durée d’assurance pour enfant ».

La difficulté, souligne le spécialiste est de savoir distinguer parmi tous vos trimestres « validés » ceux qui ne seraient pas considérés comme « cotisés » et qui vous priveraient alors d’une possibilité de départ anticipé.

Pour ce, n’hésitez pas à demander une « attestation de situation vis-à-vis de la retraite anticipée » auprès de votre caisse de retraite.

publicité