in

Restrictions d’eau 2023 : est-on autorisé à remplir sa piscine hors-sol ?

Restrictions deau 2023 : est-on autorisé à remplir sa piscine hors-sol ?
Restrictions d’eau 2023 : est-on autorisé à remplir sa piscine hors-sol ?-© Shutterstock

Avec le risque de sécheresse en cours et les restrictions d’eau 2023, est-on autorisé à remplir sa piscine hors-sol ?

Été 2023 : plus d’une cinquantaine de départements à risque de sécheresse.

En ce tout début juillet, nous apprend lachainemeteo.com, les restrictions d’eau continuent de se propager. 61 départements sont désormais concernés, en raison du déficit des nappes phréatiques sur les deux tiers du pays.

Les besoins en eau augmentent avec l’arrivée de la saison estivale, aggravés par la hausse des températures qui entraîne une plus grande évapotranspiration.

13 départements sont classés en niveau de crise pour au moins un bassin-versant, tandis que 23 départements sont en niveau d’alerte renforcée.

Malgré les pluies et les orages du printemps, les nappes phréatiques n’ont pas bénéficié d’une véritable recharge, ce qui a principalement profité à la végétation et aux cultures.

Dans ce contexte, il est désormais interdit de remplir les piscines enterrées. Qu’en est-il des piscines hors-sol, gonflables ou en PVC.

Restrictions d’eau 2023 : est-on autorisé à remplir sa piscine hors-sol ?

Les restrictions ne se limitent pas aux seules piscines enterrées ou semi-enterrées. Par exemple, dans les Bouches-du-Rhône, où certaines zones sont en alerte renforcée, un arrêté datant du 19 juin 2023 interdit « le remplissage et la vidange des piscines privées de plus de 1 mètre carré« , ainsi que des points d’eau. Les jeux d’eau sont également proscrits.

De même, un récent arrêté préfectoral en Loire-Atlantique précise que le remplissage, l’ajustement du niveau d’eau et la vidange des piscines privées, y compris les piscines hors-sol, sont interdits.

Il existe néanmoins quelques exceptions, souligne maison-travaux.fr. La restriction en Loire-Atlantique s’applique « sauf premier remplissage, c’est-à-dire si le chantier avait débuté avant l’entrée en vigueur des restrictions de niveau 2, et uniquement pour un volume destiné à la garantir la sécurité du bassin ».

Dans les Bouches-du-Rhône, il est précisé qu’une remise à niveau des piscines est « autorisée sous réserve que le premier remplissage soit antérieur au premier arrêté de restriction des mesures de la saison d’étiage », ou s’il est question d’une remise à niveau utilisant une réserve stockée telle que l’eau de pluie.