• J'augmente la pression

    Nous avons identifié 8 acteurs qui bloquent la transition écologique au plus haut sommet de l'État. Vous pouvez contribuer à la mobilisation en leur écrivant un e-mail.
    📩 Je leur écris Vous avez un bug ? Cliquez ici
  • Je rends visible l'action

    Partagez l'action sur Twitter afin d'être le plus visible possible pour les décideurs et les journalistes
    📣 J'envoie un tweet
  • Je suis l'action en direct

    Le JTerre est au coeur de l'action, avec dix Youtubeurs en direct
    📺 J'ouvre le live

🚨 En ce moment même, 2030 personnes bloquent les sièges de Total, la Société Générale, EDF et le Ministère de la Transition écologique et solidaire à La Défense. C'est une mobilisation sans précédent en France.

Ces citoyennes et ces citoyens sont entrés en désobéissance civile pour dénoncer le fait que la politique climatique de la France se décide là où siègent les entreprises qui saccagent la planète. La complicité systématique entre ces entreprises, notre Président et notre gouvernement paralyse le changement politique dont nous avons besoin pour répondre à l'urgence climatique. Nous répondons en bloquant cette République des Pollueurs.

Tous les voyants climatiques sont au rouge : il faut changer de cap. Tapis rouge pour les entreprises pétrolières, carte blanche aux banques, pilotage de la politique énergétique déléguée à l'industrie nucléaire, coups de pouce à l'industrie minière, reports calendaires favorables à l'industrie des pesticides, dîners aux chandelles pour les constructeurs automobiles : nos responsables politiques ne peuvent plus continuer à faire primer les intérêts des grands pollueurs sur notre avenir à toutes et tous.

Au lieu de prendre les mesures radicales qui s'imposent pour enrayer le changement climatique, Emmanuel Macron a prouvé à de multiples reprises qu'il préférait les grandes entreprises au climat et à la transition écologique. En prenant part à cette action de désobéissance civile et en bloquant La Défense nous dénonçons l'alliance toxique entre le gouvernement, le Président et les multinationales polluantes.

À l'initiative de ANV-COP21, Greenpeace France et les Amis de la Terre France.

En partenariat avec