in

Repas en larmes, état déplorable de Charlène de Monaco, le Prince Albert l’ignore

Repas en larmes état déplorable de Charlène de Monaco le Prince Albert lignore
© ABACA

Repas en larmes, état déplorable de Charlène de Monaco, le Prince Albert l’ignore totalement. On vous décrypte tout dans les détails dans nos prochaines lignes.

En entretien avec le magazine Paris Match, le prince Albert s’est livré comme jamais auprès de Stéphane Bern où il a assuré que les problèmes de santé de la princesse ne sont en rien liés à une quelconque crise conjugale. Une explication qui ne semble pas convaincre grand monde. Repas en larmes, état déplorable de Charlène de Monaco, le Prince Albert l’ignore.

« Albert a feint d’ignorer que son épouse sanglotait » !

Un média allemand Stern est revenu sur ce déjeuner raté au cours du duquel l’ancienne nageuse aurait fondu en larmes. La maman de Jacques et Gabriella, les jumeaux de bientôt 7 ans, aurait sangloté au cours d’un déjeuner… sans que son mari n’ait pris la peine, de la consoler, comme indiqué par Daily-Beast. 

A peine de retour dans la Principauté, la Première dame du Rocher a été admise dans un centre pour poursuivre sa convalescence. Elle se remet difficilement de son infection ORL pour laquelle elle avait été maintes fois opérée en Afrique du Sud.

Comme rapporté par des sources « proches de la famille princière » au Daily Beast, la femme de 43 ans serait « profondément malheureuse depuis plusieurs années« .

Si l’on en croit le tabloïd, Charlène de Monaco aurait « pleuré pendant tout le repas » lors de ce déjeuner. Un incident qui se serait produit avant son départ pour l’Afrique du Sud.

« Albert a feint d’ignorer que son épouse sanglotait« , ajoutait la source pour qui ce déjeuner est « extrêmement gênant« .

« Je n’ai pas compris pourquoi elle ne s’est pas levée et n’a pas quitté la table » !

« Je n’ai pas compris pourquoi elle ne s’est pas levée et n’a pas quitté la table. J’en ai conclu qu’elle voulait que sa tristesse se voit« , supposait Tom Sykes. La fatigue dont parlait le prince Albert serait selon plusieurs sources, une fatigue chronique consécutive à « un mariage malheureux ».

« Charlène est malheureuse depuis longtemps », confiait lui aussi, le spécialiste des têtes couronnées. Aucune date n’avait été fournie.

En entretien avec Paris Match, le prince Albert II de Monaco a pourtant assuré qu’il n’y avait aucune crise de mariage. « Je connais les rumeurs », indiquait-il auprès du magazine américain People. Notre couple n’a eu aucun problème et notre mariage n’est pas en danger ».