Remises sur le carburant : cohue chez Total, rupture de stocks, les concurrents montent au créneau

Remises sur le carburant : cohue chez Total rupture de stocks les concurrents montent au créneau
© SIPA

Depuis l’entrée en vigueur des remises sur le carburant, une cohue s’empare des stations-service Total, aux prises avec une rupture de stocks.

Des pompes à essence à sec. Prises d’assaut des stations-service du groupe depuis l’instauration des remises sur le carburant du gouvernement, couplée à celui de Total qui connaît aujourd’hui une vraie cohue, et entraîne une rupture de stocks.

Ristournes sur le carburant : 85 stations Total en rupture de stocks, la concurrence mise à mal

Depuis ce week-end, 85 stations Total sur les 3 500 en France, étaient en rupture de stocks.

N’en déplaise à la concurrence, les clients se rabattent sur d’autres stations de la marque.

Rappelons que les automobilistes qui font le choix de faire leur plein chez Total bénéficient de la ristourne des 30 centimes d’euros du gouvernement et la remise exceptionnelle de 20 centimes chez Total.

Le litre de carburant a chuté jusqu’à 1,34 euro le litre de SP95 et autour de 1,50 euro le gazole. L’économie peut atteindre « environ 25 euros sur un plein de 50 litres », nous renseigne le groupe.

Dans certaines stations, l’intervention des forces de l’ordre a été nécessaire, rapporte Le Figaro. On assistait aux comportements inciviques de certains qui en profitaient pour remplir des bidons en plus de leurs réservoirs.

« Ils sont devenus fous » !

« Ils sont devenus fous. C’est inutile de faire du stock puisque cette promotion dure deux mois. Ces personnes favorisent la pénurie« , réagit Francis Pousse, président de la branche stations-service et énergies nouvelles chez Mobilians, auprès de BFM Business.

Certaines stations ont été contraintes de rationner à 50 euros par personne. Les gros consommateurs révèlent certains témoins, n’ont pas hésité à passer d’une pompe à une autre pour se servir à nouveau.

Les concurrents de Total sont durement pénalisés par la ristourne du pétrolier. La clientèle s’est raréfiée dans les stations d’autres pétroliers ou dans celles de la grande distribution.

Les gérants de plusieurs stations Esso dénoncent la concurrence déloyale du groupe Total.

« Il va y avoir du dégât. Dans ces stations, on estime entre 30 et 40% la perte de volume. Les plus pénalisées sont en zone rurale et périurbaines, soit les plus fragiles », déclare encore Francis Pousse à BFM Business

« Ce cadeau aux consommateurs est en réalité une négociation avec le gouvernement pour éviter la taxation sur les super profits. Les autres, comme Esso ou BP, ne peuvent s’aligner puisque ces stations se fournissent chez des grossistes », explique Francis Pousse.

« Elles ne sont plus opérées par ces grands pétroliers qui devraient faire bénéficier dans toute l’Europe un cadeau qu’ils feraient en France ».

Cette ristourne est pour Total, une mesure visant à répondre « aux attentes des Français touchés par la hausse des prix de l’énergie et l’impact sur leur pouvoir d’achat », indique de son côté, un communiqué du groupe.

« Nous avons programmé des livraisons supplémentaires samedi et aujourd’hui (les dépôts étant fermés le dimanche)« , explique TotalEnergie qui souligne que « des livraisons sont actuellement en cours sur toute la journée ».