in

Réforme du congé parental : de gros changements en vue

reforme-du-conge-parental-de-gros-changements-en-vue

Une réforme du congé parental serait en vue selon la ministre de la Solidarité et de la Famille, Aurore Bergé. Le projet servirait à redorer ce droit qui était en déclin depuis ces dernières années. Dans les prochaines lignes les détails concernant ce projet.

Tout savoir sur le congé parental

Il semble que cette année soit l’année de la réforme. Plusieurs projets gouvernementaux y vont dans ce sens. Après avoir connu la réforme de retraite, ou encore celle du RSA, l’État songerait à apporter quelques changements au sujet du congé parental.

Le constat est que depuis quelques années, ce droit réservé pour les parents qui viennent d’accueillir un bébé a connu une baisse de popularité. Actuellement, sa durée initiale est de 1 an maximum. Il peut être renouvelé dans quelques conditions. En effet, en cas de naissance d’un seul enfant ou de jumeau, il est renouvelable deux fois. Il peut être renouvelé cinq fois pour les parents ayant trois enfants ou plus.

Notons qu’il s’agit d’un droit obligatoire pour les parents que l’employeur ne doit pas refuser. En revanche, le salarié droit respecter quelques démarches. En effet, il doit faire la demande via une lettre recommandée avec accusé de réception un mois avant le congé maternité et deux mois avant le début du congé parental.

Le salarié retrouve son poste après son congé parental et touche la même rémunération.

Un projet de réforme en vue

Malheureusement, seulement 13 % des mères et 1 % des pères partent en congé parental. La raison est sa faible rémunération. En effet, durant cette période, ils ne touchent que 429 euros d’indemnité par mois. Cette situation a poussé la ministre de la Solidarité et de la Famille, Aurore Bergé, a songé à une réforme.

Dans ce sens, elle a rencontré les organisations syndicales et patronales afin de trouver une solution. Cette dernière propose donc la réduction du congé parental tout en augmentant la rémunération. L’objectif serait de soutenir les parents dans leur vie professionnelle et familiale.

En effet, le projet du gouvernement est de réduire le congé parental à 4 mois pour chaque parent. Il se pourrait également que la rémunération soit proportionnelle au salaire et non plus forfaitaire.