in

Réforme des retraites : 5 points à connaître sur la nouvelle pension « minimum »

Réforme des retraites : 5 points à connaître sur la nouvelle pension minimum
Réforme des retraites : 5 points à connaître sur la nouvelle pension « minimum » !-© Shutterstock

Réforme des retraites : 5 points qu’il faut absolumment connaître sur la nouvelle pension « minimum ». Le point ici.

La réforme tant attendue entraîne une revalorisation de 1,8 million de petites pensions et un coup de pouce inédit au minimum contributif pour les futurs départs en retraite !

Réforme des retraites : 5 points à connaître sur la nouvelle pension « minimum »

1 – Avant la réforme, à qui bénéficie la pension minimum ?

La pension minimum existe depuis belle lurette. 4,7 millions de retraités (33% des retraités de droit direct du régime général) profite du minimum contributif. Seule la pension de base est concernée, « la complémentaire ne prévoyant aucun minimum. »

En 2023, avant l’application de la réforme, si vous partez à taux plein avec une pension de base de 600€, le MiCo vient compléter jusqu’à 684€. Sans le taux plein, le MiCo est réduit.

Ceux qui ont 120 trimestres cotisés ont droit au MiCo majoré, soit 747,57€ bruts par mois. Votre retraite globale ne doit toutefois pas excéder 1 352€. En brut.

Sinon, explique MoneyVox, « votre MiCo est rogné de façon à ne pas dépasser ce plafond« . Au 1er septembre, le fonctionnement demeure similaire « mais les montants sont revus et corrigés ».

2 – Qui auront droit à la hausse maximum de 100€ ?

Seules 125 000 pensions sur les 1,8 million de petites retraites revalorisées
grimperont de 100€. Le gain mensuel brut est de 57€ en moyenne.

3 – Futurs retraités : 100€ de mieux avec la réforme

Pour un départ prévu à la fin de l’année 2023, les futurs retraités peuvent espérer un supplément avec l’annonce du nouveau minimum contributif, fixé à 709€.

Si tout se déroule au mieux, le MiCo majoré pourrait propulser leur pension minimum à 848€ brut, soit une augmentation de 100€ par rapport aux montants actuels.

Cette nouvelle mesure ne profitera qu’à une minorité de futurs retraités. Parmi les 180 000 à 200 000 bénéficiaires annuels de l’augmentation du MiCo majoré, moins de 40 000 auront la chance de jouir pleinement de cette prime de 100€.

Seuls 10 000 à 20 000 d’entre eux atteindront le fameux seuil de 1 200€ brut, en y incluant la complémentaire.

4 – A quand la hausse des petites retraites ?

Futurs retraités. Comme indiqué dans le projet de décret consulté par MoneyVox, les nouveaux MiCo et MiCo majoré s’appliquent dès le 1er septembre 2023, « aux pensions prenant effet à compter du 1er septembre 2023 ».

Actuels retraités.

La hausse de la pension de base sera automatique, « sans démarches à faire, sur leur pension de septembre », dont le versement est prévu lundi 9 octobre, pour « plus d’un million » de bénéficiaires.

Renaud Villard promet que la hausse soit « versée au plus tard en septembre 2024 » pour les autres, c’est-à-dire les retraités touchant le MiCo après un départ à la retraite intervenu au début du 21e siècle ou avant.

5 – L’Agirc-Arrco va-t-elle aussi être revalorisée ?

Suspense…