in

Réforme des retraites : 1 nouveau retraité sur 6 ne sera pas concerné, découvrez pourquoi !

Réforme des retraites : 1 nouveau retraité sur 6 ne sera pas concerné, découvrez pourquoi !
© Adobestock

Réforme des retraites : 1 nouveau retraité sur 6 ne sera pas concerné. On vous explique pourquoi. Les détails ici.

La réforme du système des retraites constitue l’un des points centraux de la politique du président Emmanuel Macron. L’objectif initial étant la simplification du système pour le rendre plus juste et assurer son équilibre financier. Réforme des retraites : 1 nouveau retraité sur 6 ne sera pas concerné, découvrez pourquoi !

Comment se passera en gros le report progressif de l’âge légal de départ ?

En novembre 2021, les trois objectifs de la réforme des retraites étaient de parvenir à instaurer un minimum retraite à 1 000€ pour toute carrière complète ; repousser l’âge légal de départ ; et supprimer les régimes spéciaux.

Le gouvernement table sur un report progressif du recul de l’âge pivot. « A partir de l’été 2023, on devra décaler l’âge légal de départ de quatre mois par an. Ce qui veut dire que là où nous sommes aujourd’hui, à 62 ans, on passera à horizon 2025 à 63 ans, à horizon 2028 à 64 ans, et à horizon 2031 à 65 ans », expliquait Emmanuel Macron en octobre dernier, sur le plateau de L’Evénement.

Qui sont épargnés par la prochaine réforme des retraites ?

Qui seront exclus de la réforme de retraites ? « Toutes personnes reconnues inaptes au travail ».

La raison ? Parce que ces dernières peuvent profiter d’une retraite au taux maximum de 50 % dès 62 ans, « même sans réunir le nombre de trimestres requis« , peut-on lire sur le site mercipourlinfo.fr.

« La retraite pour inaptitude » – dispositif dérogatoire dédié aux personnes à la santé fragile – est épargnée par la prochaine réforme des retraites, comme expliqué de 15 décembre dernier par le ministre du Travail, Olivier Dussopt.

Parmi ces prestataires, on retrouve entre autres les titulaires d’une pension d’invalidité (soit quelque 50 000 individus par an) et de l’allocation adultes handicapés (20 000 personnes); ainsi que des assurés soumis à une procédure médicale au moment de leur départ en retraite (30 000 environ).

La retraite pour inaptitude « se trouve effectivement à l’intersection des concepts de handicap, d’incapacité et d’invalidité ».

Les conditions d’attribution des pensions anticipées sont plus restrictives. Seuls 2 000 à 3 000 travailleurs handicapés obtiennent chaque année, « une retraite à taux plein entre 55 ans et 59 ans », indique Faire Face.

La reconnaissance de l’inaptitude est de plein droit et reconnue pour les titulaires de l’AAH ; les personnes reconnues invalides avant 62 ans ; les titulaires de la carte d’invalidité reconnaissant au moins 80 % d’incapacité permanente ; ainsi que les titulaires d’une pension vieillesse de veuf ou veuve.