in

Quelles sont les aides disponibles pour vos travaux d’isolation en 2023 ?

Quelles sont les aides disponibles pour vos travaux disolation en 2023 ?
Quelles sont les aides disponibles pour vos travaux d’isolation en 2023 ?- © DR

Pour des économies d’énergie à long terme, assurez-vous que votre logement ait une bonne isolation thermique afin de réduire les pertes de chaleur en hiver et garder la fraîcheur en été. Pour cela, vous pouvez comptez sur les aides à la rénovation énergétique qui ne cessent d’évoluer pour être de plus en plus performantes.

Dans son combat contre les passoires thermiques, découvrez quelles sont les aides disponibles pour vos travaux d’isolation en 2023 ?

Quand dit-on qu’un logement est indécent ?

7,2 millions de logements en France sont encore considérés comme étant des passoires thermiques soient les logements classés F ou G au diagnostic de performance énergétique (DPE).

Depuis le 1er janvier 2023, un logement dont la consommation d’énergie finale atteint ou dépasse les 450 kWh/m2 par an, est qualifié d’indécent. Ils ne peuvent donc plus être loués.

Quelles sont les aides pour vos travaux d’isolation en 2023 ?

La prime Certificats d’Economies d’Energie (CEE) est un système de soutien financier qui peut bénéficier aux particuliers qui prévoient de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leurs bâtiments ou encore pour l’achat d’équipements économes en énergie.

Ces primes sont financées par les fournisseurs d’énergie devant remplir des obligations de résultat fixées par l’État. L’isolation des murs, des combles et des toitures font partie des travaux éligibles à la prime.

L’éco-PTZ, ou éco-prêt à taux zéro s’adresse également aux particuliers. Il a pour but de faciliter la réalisation des travaux de rénovation énergétique des logements.

Il finance l’isolation, les équipements de chauffage et ceux qui contribuent à la production d’énergie renouvelable. Les travaux doivent être réalisés par des entreprises qualifiées RGE.

Le montant de l’éco-PTZ dépend des travaux réalisés ainsi que de la situation financière du demandeur. Il est accordé à tout le monde sous réserve d’acceptation du dossier et est remboursable sur une durée de 15 à 20 ans selon le projet.

Dès 2025, il faut savoir que l’interdiction de location des passoires thermiques va s’étendre aux classés G sur le DPE (consommation supérieure à 420 kWh/m2 par an) avant les logements classés F en 2028, puis ceux de classe E en 2034.