in

Pris en excès de vitesse et sous l’influence de la cocaïne, ce bénéficiaire du RSA se fait saisir sa Porsche Cayenne

Pris en excès de vitesse et sous linfluence de la cocaïne, ce bénéficiaire du RSA se fait saisir sa Porsche Cayenne
Pris en excès de vitesse et sous l'influence de la cocaïne, ce bénéficiaire du RSA se fait saisir sa Porsche Cayenne !-© iStock

Pris en excès de vitesse et sous l’influence de la cocaïne, ce bénéficiaire du RSA se fait aussitôt saisir sa Porsche Cayenne. On vous raconte tout en détails dans nos lignes qui suivent…

Il roulait à 178 km/h au lieu de 110 !

Les faits ont eu lieu le 20 juillet dernier sur la Route bleue à hauteur de La Baule. L’automobiliste de 29 ans était pris en flagrant délit d’excès de vitesse.

Il était en train de rouler à 178 km/h (169 retenus) au lieu de 110 avec sa Porsche Cayenne... Tout ça, selon lui, parce qu’il avait « oublié de donner un médicament à son chien ».

Sauf que « les analyses toxicologiques ont mis en exergue des traces de CBD et de cocaïne », rapportent nos confrères d’actu.fr.

Le président Emmanuel Chauty, qui préside le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire, lui a demandé s’il estimait que l’administration du médicament justifiait réellement son excès de vitesse.

En réponse, le prévenu a déclaré ce lundi 14 août 2023, que « Oui, (parce que) (s)on chien pouvait en mourir ».

« Vous avez fait un choix, pas le bon, c’est votre compagne, vous-même et les autres usagers que vous avez mis en danger », insistait le juge.

« C’est vrai, je n’aurais pas dû(…) Vu ce qui m’arrive, je ne recommencerai jamais », poursuivait le jeune homme de 29 ans.

Pris en excès de vitesse et sous l’influence de la cocaïne, ce bénéficiaire du RSA se fait saisir sa Porsche Cayenne

Compte tenu qu’il a d’ores et déjà été condamné pour conduite sans permis durant l’année 2012 et pour conduite sous l’emprise de drogues courant 2014… Le ministère public a réclamé la confiscation du véhicule financée par la mère du prévenu.

C’est cette dernière même qui s’occupe de l’entretien de la voiture vu que son fils vit encore avec elle.

« C’est sa maman qui serait punie. Pourquoi pas prononcer une immobilisation, d’un an par exemple, de la voiture ? », réclame la défense, Me Julia Garcia-Dubray.

« Sans travail depuis trois ans, titulaire du RSA, ce jeune doit intégrer une entreprise herbignacaise le 30 août », ajoute l’avocate avant que le prévenu ne s’explique sur sa consommation de cocaïne : « Le CBD… la cocaïne, c’était pour mon anniversaire, deux jours plus tôt ».

En plus d’une amende de 300 €, le tribunal a annoncé une peine de dix mois de prison avec sursis probatoire de deux ans, pendant lequel le prévenu devra effectuer 105 heures de travail d’intérêt général (TIG).

Par ailleurs, son permis de conduire est annulé, et il ne pourra le repasser avant six mois. Enfin, il doit se résigner à dire adieu à sa Porsche Cayenne qui a fait l’objet d’une saisie.