in

Primark : l’enseigne de prêt-à-porter en plein essor en France, voici les prochaines ouvertures

Primark : lenseigne de prêt-à-porter en plein essor en France, voici les prochaines ouvertures
Primark : l'enseigne de prêt-à-porter en plein essor en France, voici les prochaines ouvertures !-© Getty images

Primark en plein essor en France, voici les prochaines ouvertures de l’enseigne de prêt-à-porter. On vous donne tous les détails.

Primark : l’enseigne de prêt-à-porter en plein essor en France, voici les prochaines ouvertures

Le géant irlandais des vêtements à bas prix a dévoilé en novembre 2022 son ambitieux « plan de croissance » dans l’Hexagone. Primark prévoit entre la fin de l’année 2022 et la fin de l’année 2023 sept nouvelles ouvertures, une extension à Lyon au sein du centre commercial de la Part-Dieu ainsi que la création de 800 emplois.

La chaîne de fast fashion qui appartient au groupe britannique Associated British Foods (ABF) envisage de se déployer sur une surface de vente supplémentaire de 29 000 mètres carrés. Pour réaliser cet objectif, Primark prévoit d’investir près de 100 millions d’euros.

A cet effet, Primark a déjà commencé avec l’ouverture d’un nouveau magasin à Brest dans un local de 4 000 m². Ce nouveau magasin est situé au centre commercial Coat-ar-Gueven. Ce qui a permis de créer 150 emplois.

Le 3 mars dernier, Saint-Étienne a lui aussi accueilli l’ouverture d’un nouveau magasin. La prochaine ouverture est prévue dans quelques mois à Rouen, au sein du centre commercial Saint-Sever. Cette expansion entraînera la création de plus de 200 emplois locaux.

En outre, la commune de Mont-Saint-Martin en Meurthe-et-Moselle ainsi que la ville de Caen en Normandie, au centre commercial Les Rives de l’Orne, accueilleront également de nouveaux magasins Primark, d’une superficie de 3 000 m².

La chaîne irlandaise peut-elle toujours maintenir ses prix bas avec l’inflation ?

Implanté depuis 10 ans en France, l’enseigne de prêt-à-porter compte s’implanter à Nantes, Angers, Mulhouse et Grenoble, révèle lors d’une conférence de presse, sa directrice générale France, Christine Loizy.

Malgré l’inflation, la chaîne irlandaise assure que le prix de «plus de 1000 références» de l’habillement enfants n’a pas varié. Néanmoins, le groupe, explique Christine Loizy, a «été obligé, pour certains produits, d’augmenter les prix (…) de 3 à 4% environ».