in

Prêt immobilier : ces banques les plus généreuses

Prêt immobilier : ces banques les plus généreuses
Prêt immobilier : ces banques les plus généreuses !-© Getty images

Découvrez ici ces banques qui comptent parmi les plus généreuses en matière de prêt immobilier. Voici plus de détails.

Prêt immobilier : ces banques les plus généreuses

En se basant sur les chiffres du prêt immobilier en 2022, le nouveau rapport annuel de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (APCR) publié le 24 juillet dernier, dévoile les banques les plus prêteuses.

Les poids lourds du secteur bancaire mutualiste (Crédit Agricole, BPCE et Crédit Mutuel) détiennent ensemble près de 80% des crédits immobiliers, selon les dernières données du gendarme bancaire.

Le groupe Crédit Agricole englobe à lui seul, près de 35% du marché du prêt immobilier, selon toujours l’APCR : « 34,5% des parts de marché (en encours) en 2022, contre 34,9% un an plus tôt », rapporte MoneyVox.

Alors que le groupe BPCE regroupe 27,6%, le groupe Crédit Mutuel pèse 16%. À eux trois, ces groupes mutualistes possèdent près de 8 crédits immobiliers sur 10 en France.

BNP Paribas dispose de 8,6% en 2022 contre 9,4 % pour la SG (ex Société Générale).

Voici les parts de marché des groupes bancaires sur le prêt immobilier

1- Le groupe Crédit Agricole se positionne en tête avec une part de 34,5% des encours de crédit immobilier

2- La Banque Populaire – Caisse d’Epargne (BPCE) arrive en deuxième position avec une part de 27,6%

3- Le Crédit Mutuel occupe la troisième place avec une part de 16%

4- La Société Générale se classe quatrième avec une part de 9,4%

5- BNP Paribas occupe la cinquième position avec une part de 8,6%

6- La Banque Postale représente 1,8% du marché du crédit immobilier

7- L’ensemble des banques étrangères rassemble 2% du marché

8- Les autres banques françaises détiennent une part de marché de 0,3%.

Qu’est-ce qui explique ces évolutions ?

Avec les taux moyens de crédit sur 20 ans passant de 1% en janvier 2022 à 2,5% en décembre de la même année, et le taux d’usure qui a limité les banques pendant longtemps dans la répercussion des coûts de financement, certains établissements bancaires ont décidé de mettre en pause leur activité de crédit immobilier en attendant des jours plus favorables.