in

Près de Toulouse – Agressé et dépouillé de son iPhone X : les caméras révèlent une scène inattendue

pres-de-toulouse-agresse-et-depouille-de-son-iphone-x-les-cameras-revelent-une-scene-inattendue

L’histoire a eu lieu près de Toulouse. Un trentenaire avait interpellé la gendarmerie, disant qu’on l’a agressé et dépouillé de son iPhone X. Cependant, il ne s’attendait certainement pas à ce que les caméras révèlent une scène inattendue.

Agressé et dépouillé de son iPhone X : la vidéo-protection à la rescousse

L’histoire a eu lieu le 7 octobre 2022, près de Toulouse. Cet homme de 31 ans a franchi les portes de la gendarmerie en tentant de faire régner la justice. En fait, l’homme a déclaré qu’on l’a agressé et dépouillé de son iPhone X. Les faits ont eu lieu à Colomiers (Haute-Garonne), près de Toulouse. Il a alors dit qu’il a cédé aux menaces et aux coups de son agresseur.

Il faut savoir que le secteur columérin fait partie de la zone police. Ainsi, après l’enregistrement de la plainte, la gendarmerie a transmis l’affaire à l’UAB ou Unité des atteintes aux biens.

Et comme à leurs habitudes dans chaque enquête, l’UAB réquisitionne les images de vidéo-protection des lieux présumés de l’agression. Toutefois, cette vidéo a révélé une scène improbable et inattendue. En effet, les images ont révélé une toute autre vérité.

Une escroquerie à l’assurance démasquée par la vidéo-protection

En fait, il n’y a eu aucun vol avec agression dans le secteur à la date et heure mentionnées. De plus, la téléphonie ne correspondait pas non plus avec ses dires. Ainsi, les policiers ont décidé de le convoquer au commissariat pour l’interroger. Cette convocation le fait venir au poste pour la deuxième semaine du mois de novembre.

Ainsi, l’homme de 30 ans n’a pas tenu longtemps avant de tout avouer. En fait, il n’a jamais subi de vol et d’agression, car il a inventé toute l’histoire. D’ailleurs, une source policière a même déclaré : « Il avait cassé son téléphone et voulait juste se le faire rembourser par l’assurance en faisant une fausse déclaration. » À ce jour, rien n’a encore fuité sur la peine qu’il peut encourir. Toutefois, il risque une poursuite devant la justice pour fausses déclarations menant à des recherches inutiles.