in

Pouvoir d’achat : voici ce qu’Emmanuel Macron promet pour votre portefeuille

Pouvoir dachat : voici ce quEmmanuel Macron promet pour votre portefeuille
© AFP

Pouvoir d’achat : voici ce qu’Emmanuel Macron promet pour votre portefeuille. Découvrez plus de détails dans nos prochaines lignes.

Le gouvernement n’est pas sans savoir la préoccupation des Français par rapport au pouvoir d’achat, mis à mal par linflation galopante. Et pour preuve : avant même la tenue de l’élection présidentielle, l’exécutif multipliait déjà les mesures de pouvoir d’achat : voici ce qu’Emmanuel Macron promet pour votre portefeuille.

Voici ce que Macron promet pour le pouvoir d’achat des Français

Jean Castex, alors Premier ministre, avait mis en place le bouclier tarifaire pour lisser l’impact de la hausse des prix de l’électricité et du gaz. Une ristourne de 18 centimes s’en est ensuite suivie, etc.

A l’approche des législatives, la stratégie semble la même. Le gouvernement, dès lors dirigé par Elisabeth Borne va toujours dans ce sens. Parmi ceux-ci, informe L’Express, de nombreux dispositifs déjà connus mais recyclés ou prolongés.

Indemnité inflation, remise carburant… Il s’agit de simples extensions ou de redites, conditionnées à la victoire du parti présidentiel aux législatives.

L’indemnité inflation doit être versée une seconde fois aux ménages modestes et pourrait permettre de gagner entre 100 et 150€. La date de versement dudit coup de pouce est prévue pour la rentrée.

Le montant exact touché tiendra compte du nombre d’enfants dans le foyer. Le bouclier tarifaire profitera à l’intégralité des Français. Il permet ainsi de plafonner les tarifs du gaz et de l’électricité.

Récapitulatif de nouvelles mesures

La remise sur le carburant, décidée sous Jean Castex, devra être prolongée au moins jusqu’au 31 août. Du reste, les autres promesses diffèrent de ce qu’avait fait le précédent gouvernement. On vous fait une petite récapitulation.

Emmanuel Macron a aussi promis de revaloriser plusieurs prestations sociales. Plusieurs dispositifs seront concernés, parmi lesquels :

  • Le RSA, conditionné à un minimum d’activité
  • L’AAH (allocation adulte handicapée)
  • Le RSO (revenu de solidarité).

L’exécutif n’a pas précisé de date de revalorisation. Une première hausse de 1,8% était actée en avril 2022. Emmanuel Macron s’est engagé à revaloriser de 4% les pensions de retraite en juillet, pour un versement en août.

D’après l’hebdo, cette mesure pourrait ne concerner que les retraités modestes, dont la pension est inférieure à 2 000€ par mois.

Parmi les promesses, figure le chèque alimentaire. Celui-ci s’adresse avant tout aux foyers fiscaux les plus modestes. Il devait initialement entrer en vigueur en lieu et place de la nouvelle indemnité inflation que prévoit désormais le gouvernement.

Élisabeth Borne a prévu de repousser l’application de cette mesure initialement proposée par la convention citoyenne sur le climat.

« Donner de l’argent public pour payer des produits alimentaires qui ont été fabriqués hors de France, ça ne m’intéresse pas trop. Aujourd’hui, on n’a pas résolu le problème« , faisait savoir le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

L’acceptabilité d’un tel coup de pouce pose problème, dans la mesure où il restreint mécaniquement le choix des produits, indique l’inspection générale des finances.