in

Pouvoir d’achat : une nouvelle aide pour certains des Français ?

Pouvoir dachat : une nouvelle aide pour certains des Français ?
© Justgeek

Pouvoir d’achat : une nouvelle aide pour certains des Français ? Il est encore temps vous fait le point dans les lignes qui suivent…

Sachant que la guerre menée en Ukraine par la Russie pourrait impacter fortement sur le pouvoir d’achat des Français, Emmanuel Macron pourrait décider d’une nouvelle aide les semaines à venir afin de « protéger » les consommateurs. Pouvoir d’achat : une nouvelle aide pour certains des Français ?

Emmanuel Macron officialise sa candidature à l’élection présidentielle

Ce jeudi 3 mars, Emmanuel Macron a annoncé de façon officielle sa candidature à l’élection présidentielle, après plusieurs mois de faux suspens.

La politique internationale pourrait avoir de lourdes conséquences sur le plan national et le Président de la République en a conscience.

L’économie du pays sera durement impactée par la crise, prévenait-il lors de son allocution du 2 mars dernier. Carburant, matières premières, énergie… Des hausses importantes sont à prévoir dans les mois à venir.

À 5 semaines du premier tour du scrutin, il faut croire que le mari de Brigitte Macron se trouve dans une situation assez délicate : comment pourrait-il aider les Français alors qu’il est officiellement candidat ? Devra-t-il renoncer à un nouveau coup de pouce ?

Le Premier ministre Jean Castex doit comme le rappellent nos confrères du Parisien, présenter un plan « de résilience » dans les jours à venir, afin de « protéger nos concitoyens et l’économie française », est-il indiqué.

Un nouveau « chèque inflation » ?

Le gouvernement pourrait fort bien opter pour un nouveau « chèque inflation », calqué sur celui du mois de décembre.

Le ministère de l’Economie, indique le quotidien, pense que les ménages les plus fragiles « ne comprendraient pas qu’il n’y ait pas de geste, même ponctuel, sous prétexte que la hausse serait durable ».

S’agirait-il d’une nouvelle politique du « quoi qu’il en coûte » ?

Interrogé par Le Parisien, le ministère de l’Economie en a profité pour rappeler que « nous n’avons pas vocation à dépenser de l’argent sans compter. Les conséquences de la guerre en Ukraine sont sans commune mesure avec celles de la crise sanitaire, il faut relativiser ».

L’ampleur du choc économique demeure jusque-là, encore très floue, le gouvernement ne sait pas vraiment sur quel pied danser et surtout quelle option opter pour aider au mieux les Français. On n’en saura plus dans les prochaines semaines.