Pourquoi la sauce tomate et le ketchup sont-ils en voie de disparition ?

Pourquoi la sauce tomate et le ketchup sont-ils en voie de disparition ?
Pourquoi la sauce tomate et le ketchup sont-ils en voie de disparition ?-© Getty images

Si vous êtes adeptes des frites au ketchup ou des plats à la sauce tomate, vous serez choqués d’apprendre que ces condiments sont en voie de disparition ! Imaginez des spaghettis à la bolognaise sans sauce tomate, un véritable cauchemar ! Découvrez-en les raisons alarmantes.

Pourquoi la sauce tomate et le ketchup sont-ils en voie de disparition ?

En France, révèle Planetoscope, « 15 kg par an et par habitant de tomates frais, et 18,4 kg de ce légume sous forme transformée », sont consommés à travers tout le pays.

Pourtant, la tomate risque de devenir un produit de luxe à l’avenir, voire même de disparaître complètement.

L’augmentation des températures survenue au cours de ces dernières années, à travers l’Europe a favorisé une diminution drastique de 80% de la production de tomates, précise le site de prévisions climatiques espagnol Tiempo.

Les vagues de chaleur qui se font de plus en plus fréquentes mettent sérieusement en péril l’avenir de la tomate en raison de son environnement de culture de plus en plus inhospitalier.

Rappelons que ce légume prospère dans des températures idéales de croissance d’environ 21-29 ºC durant la journée et de 18-21 ºC la nuit.

Les plants de tomates subissent un coup dur lorsqu’ils entrent en phase de floraison, car les températures s’élèvent brusquement, parfois de manière intense, entraînant le flétrissement de nombreux plants.

Les hivers anormalement chauds provoquent la prolifération de parasites et de maladies qui affectent la tomate.

En plus de la chaleur excessive, les périodes de sécheresse peuvent engendrer de graves problèmes de pénurie d’eau, compromettant ainsi en péril la culture des tomates.

La hausse des coûts du carburant et des engrais liée à la guerre entre la Russie et l’Ukraine impacte aussi les agriculteurs, amenés à produire moins en vue de limiter les dépenses.

Les serres, essentielles pour la culture des tomates dans l’UE, fonctionnent avec du gaz naturel, d’électricité ou du diesel, particulièrement pour le chauffage, l’entretien et les systèmes d’arrosage.

Bientôt de nouvelles variétés de tomates…

Dans ce contexte d’incertitude, certaines entreprises envisagent déjà des alternatives.

Heinz, la célèbre entreprise agroalimentaire américaine, a récemment lancé un nouveau produit : un ketchup fabriqué à partir de tomates cultivées dans des conditions similaires au sol, à la température et à l’eau de la planète Mars.

Parallèlement, des chercheurs israéliens ont développé il y a quelques mois une variété de tomates plus résistantes à la sécheresse.