in ,

« Pour avancer, j’ai besoin de tuer Thomas » : Laurent Kérusoré (Plus belle la vie) fait des révélations CHOCS !

Pour avancer jai besoin de tuer Thomas : Laurent Kérusoré (Plus belle la vie) fait des révélations CHOCS !
© France 3

« Pour avancer, j’ai besoin de tuer Thomas » : Laurent Kérusoré (Plus belle la vie) fait des révélations CHOCS sur son personnage.

Tout comme ses autres collègues, le comédien de 48 ans est contraint de faire ses adieux à son illustre personnage. « Pour avancer, j’ai besoin de tuer Thomas » : Laurent Kérusoré (Plus belle la vie) fait des révélations CHOCS. 

« J’ai beaucoup de fierté d’avoir participé à cette aventure incroyable qui aura marqué l’histoire de la télé » !

« J’ai beaucoup de fierté d’avoir participé à cette aventure incroyable qui aura marqué l’histoire de la télé« , confiait-il au sujet de PBLV qui tire sa révérence après plus de 18 ans à l’écran.

« Et déjà beaucoup de nostalgie de quitter cette « famille » et dix-huit ans d’habitudes. Mais ni regret, ni tristesse », poursuit le comédien qui en a profité pour dire que la grande famille se retrouverait certainement.

« Il se murmure qu’on pourrait basculer sur une autre chaîne, donc l’histoire n’est peut-être pas tout à fait terminée. Mais bon, rien n’est confirmé à ce jour« , révèle Laurent Kérusoré.

Et aujourd’hui plus que jamais, Laurent Kérusoré dit vouloir prouver « que je ne suis pas que Thomas et que je peux jouer plein d’autres personnages. Je vais reprendre là où j’en étais avant lui, il y a dix-huit ans… Demain, la difficulté sera d’être reconnu comme pour Thomas, tout en n’étant plus lui »

Pour l’instant, Laurent Kérusoré prévoit « la sortie d’un single en octobre« . Il révèle en outre, avoir « terminé l’écriture d’un roman ».

Laurent Kérusoré : « Pour avancer, j’ai besoin de « tuer » Thomas et mettre un point final à notre histoire ».

« Je voudrais aussi raconter ce que je viens de vivre durant ces dix-huit années, en incarnant ce personnage, indiquait celui qui affirme que « Pour avancer, j’ai besoin de « tuer » Thomas et mettre un point final à notre histoire ».

Interviewé sur sa récente déception amoureuse, le comédien qui a déjà fait la couverture du New York Times indique en être habitué. Mais selon lui, il « cicatrise très rapidement ».

« Je ne suis pas du genre à pleurer des années sur la fin d’un amour. Même si certains me manquent plus que d’autres et que je ne pourrais jamais les oublier. Comme je ne peux pas détester quelqu’un que j’ai aimé… C’est d’ailleurs une perte de temps, et je n’ai pas de temps pour ça, affirmait-il sa position avant de conclure : « Je préfère de toute façon rester ouvert à un nouvel amour ».