in

Plus de 360 000 euros dérobés aux clients de LCL, la banque refuse de rembourser les comptes piratés !

Plus de 360 000 euros dérobés aux clients de LCL la banque refuse de rembourser les comptes piratés !
© MAXPPP

Plus de 360 000 euros dérobés aux clients de LCL, la banque refuse de rembourser les comptes piratés ! Les clients protestent.

Selon un article de MoneyVox, publié ce 5 juillet, plus de 360 000 euros dérobés aux clients de LCL, la banque refuse de rembourser les comptes piratés !

Pas moins de 25 clients de LCL ont perdu plus de 360 000€, la banque refuserait tout remboursement

Cela fait des mois que des sommes importantes ont été prélevées frauduleusement par virements vers des comptes étrangers qui vont pour l’essentiel vers des pays de l’Europe de l’Est.

Entre la période novembre 2021 et avril 2022, au moins 25 clients de LCL ont été piratés pour un montant dépassant les 360 000 euros, rapporte RTL.

Toutes les victimes ont été prélevées après l’ajout d’un bénéficiaire et des virements effectués à l’étranger.

Si la banque affirme que les personnes dérobées ont été victimes de phishing, les victimes elles, jugent que des pirates ont exploité une faille informatique de l’application clients LCL.

La banque pour sa part, refuserait d’indemniser les clients abusés étant donné que l’opération a été validée avec les propres codes des victimes. L’établissement pointe du doigt la négligence de ses clients.

LCL assigné en justice.

Selon les informations du magazine économique Capital, tous les clients prélevés assurent n’avoir jamais communiqué leurs identifiants.

UFC-Que Choisir a le 28 juin dernier, porté plainte contre douze banques, dont LCL, qu’elle accuse en effet de faire croire à leurs clients « qu’ils n’ont aucun droit au remboursement » lorsqu’ils sont victimes de fraude bancaire.

Selon l’association de consommateurs, « la loi impose aux banques de rétablir immédiatement le compte des victimes, sauf négligence grave ». Ces accusations de négligence restent jusqu’à présent, la méthode la plus répandue pour refuser un remboursement.

Un alibi non recevable et d’autant moins quand l’opération a été validée avec le seul SMS, fait savoir UFC-Que Choisir.

Ce piratage ne se limite qu’aux clients de LCL. Voilà pourquoi la possibilité d’une faille du système informatique de sécurité de la banque est évoquée. La banque n’a pas voulu se prononcer sur le sujet.

France Conso Banque, l’association de défense des usagers des banques a rassemblé les victimes au sein d’un recours collectif afin d’assigner LCL en justice.

D’après toujours MoneyVox, certains clients seraient parvenus à avoir gain de cause après beaucoup d’insistance et se seraient donc déjà fait rembourser…