in

Plus Belle la vie : tournage sous tension de l’épisode spécial de la série

Plus Belle la vie : tournage sous tension de lépisode spécial de la série
© Femme Actuelle

On vous dit tout sur le tournage sous tension de l’épisode spécial de la série Plus Belle la vie. Les détails dans nos prochaines lignes.

Plus Belle la vie : tournage sous tension de l’épisode spécial de la série. L’équipe est effectivement sur le tournage du 27ème prime de l’histoire du soap marseillais. Comme rapporté par nos confrères de Puremedias.com qui ont fait le déplacement à Marseille, le tournage a été quelque peu mouvementé.

Des conditions de tournage qui mettent les nerfs à rude épreuve.

Le numéro spécial a été rappelons-le, diffusé en prime time sur France 3, le 30 novembre dernier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la nuit n’a pas été de tout repos pour les héros de la Canebière.

Alors que l’accouchement de Léa approchait, elle s’est laissée convaincre pour faire un tour en téléphérique. Mais c’était sans compter le moteur qui s’arrête alors qu’ils étaient dans la cabine au-dessus du vide. Les feux de circulation ont cessé de fonctionner, les ascenseurs se retrouvent immobilisés,… C’est le black-out total !

« Tu fais ce que je te dis » !

Voilà qui a contraint la production de Plus belle la vie à faire quelques ajustements. Présente sur le tournage, l’équipe de Puremédias.com a fait remarquer ô combien la tension a été à son comble entre metteurs en scène et comédiens. Une figurante en avait fait les frais. Elle a été violemment rappelée à l’ordre.

« Dans sa note d’intention, Pierre Monjanel, le directeur d’écriture, l’a également pensé comme un hommage « à tous ceux grâce à qui le système continue de fonctionner malgré la crise », nous précise Puremedias.com.

« Il est près de 20h ce vendredi et l’acteur s’apprête à débuter une soirée et même une nuit marathon : huit séquences à mettre en boîte. La fin est prévue au plus tard à 6h du matin, soit près de neuf heures de mise en place et de tournage », peut-on lire.

Un timing serré, des conditions qui mettent les nerfs à rude épreuve… A tel point que lorsqu’une figurante proposait de se placer d’une autre manière que celle qui lui avait été indiquée, elle s’est immédiatement fait recadrer.

« Tu fais ce que je te dis s’il te plaît », lui indique-t-on sèchement. « J’apprends le texte sur le moment », affirme Stéphane Henon. Le résultat n’a pas été si mal… France 3 est arrivé deuxième en termes d’audiences avec plus de 2 millions de téléspectateurs.