PEL à 2% : pour qui est-ce vraiment une bonne affaire ?

PEL à 2% : pour qui est-ce vraiment une bonne affaire ?
PEL à 2% : pour qui est-ce vraiment une bonne affaire ? -© Adobestock

2% bruts, soit 1,40% net de flat tax. C’est le taux de rémunération des nouveaux plans épargne logement ouverts depuis le Nouvel an.

publicité

Faut-il fermer votre PEL à 1% pour en ouvrir un nouveau à 2% ? PEL à 2%, est-ce vraiment une bonne affaire ? On vous fait le point.

« A 2%, le PEL redevient intéressant pour ceux qui n’en détiennent pas » !

« A 2%, le PEL redevient intéressant pour ceux qui n’en détiennent pas », estime l’économiste Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Epargne. « Plus d’ailleurs pour le côté logement que pour le côté épargne. », Souligne le spécialiste des questions macroéconomiques.

publicité

Le PEL 2023 ajoute le spécialiste en épargne et retraite retrouve « sa vocation première » : celle d’être un produit précieux dans la préparation d’un projet immobilier à moyen terme.

« Le PEL, insiste Philippe Crevel, impose une discipline d’épargne, qui permet de se constituer un apport dans un premier temps, puis d’assumer les mensualités du crédit une fois propriétaires ».

publicité

« Pour que le PEL redevienne vraiment attractif, poursuit-il, ce plafond pourrait être revu à la hausse, à 150 000 euros par exemple » contre 61 200 euros aujourd’hui.

Bénéficier d’un bon apport devient pour l’heure, de plus en plus important pour espérer obtenir un crédit immobilier.

publicité

Si vous avez un projet immobilier à moyen terme (au-delà de 4 ans), vous avez tout intérêt à considérer le PEL 2023.

S’il est moins bien rémunéré que le Livret A, il bénéficie tout de même d’un plafond de versement plus élevé, et donc beaucoup plus adapté à la constitution d’un apport personnel. Sans compter que son taux est fixe et garanti pour toute sa durée de vie.

PEL à 2% : est-ce vraiment une bonne affaire ?

Pour connaître la meilleure décision à prendre, il faut surtout décider au cas par cas.

Si vous l’avez ouvert depuis janvier 2018

Clore votre PEL existant à 1% pour en ouvrir un nouveau à 2% en 2023 est une option à étudier.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que « si vous fermez votre plan moins de 2 ans après son ouverture, les intérêts seront recalculés au taux du compte épargne logement ».

Si vous l’avez ouvert depuis août 2016

Côté épargne, l’intérêt est faible : 1% brut exonéré d’impôt sur le revenu pendant 12 ans mais soumis aux cotisations sociales. Soit alors 0,83% net chaque année.

Côté crédit, ce prêt PEL à 2,20% redevient compétitif, et pourrait l’être beaucoup plus dans quelques mois ou années.

Votre PEL est à conserver si vous avez un projet immobilier ou travaux à court ou à moyen terme, pour profiter à la fois d’un prêt PEL à 2,20% ainsi que de la prime d’Etat.

Si vous l’avez ouvert début 2016

Les PEL ouverts entre le 1er février 2016 et le 31 juillet 2016 sont rémunérés 1,50% brut (soit 1,24% net de cotisations sociales). Ils ouvrent ainsi droit à un taux de prêt épargne logement de 2,70%, avec la perspective d’une prime d’Etat.

Le taux d’épargne étant modeste, le conserver est un pari à moyen terme, si les taux immobiliers viennent à remonter.

Si vous l’avez ouvert en 2015

Les plans ouverts entre la période allant du mois de février 2015 jusqu’à janvier 2016 sont rémunérés 2%. Les PEL de 2015 présentent deux atouts.

D’une part, les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu pendant 12 ans ( jusqu’en 2027 donc), avec un taux net de cotisations sociales de 1,66%, (plus intéressant que les nouveaux PEL !) et d’autre part, elle offre la possibilité d’obtenir une prime d’Etat, si jamais les taux d’emprunt remontent.

Vous n’avez aucun intérêt à fermer ce PEL à 2% exonéré d’impôt pour un PEL à 2% version 2023.

Si vous l’avez ouvert avant le 1er février 2015

Pour une ouverture datant d’avant le 1er février 2015, le PEL est rémunéré à 2,50% bruts. Les intérêts demeurent exonérés d’impôt sur le revenu. Cette génération de PEL est plus intéressante que les nouveaux PEL.

Si vous l’avez ouvert avant le 1er mars 2011, est-ce vraiment une bonne affaire de le fermer pour ouvrir un autre PEL à 2% ?

2,50% bruts. Ces plans ont presque dépassé les 12 ans d’existence. Après flat tax, leur taux de rémunération passe de 2,50 bruts à 1,75%.

Leur atout c’est que vous pouvez garder votre PEL aussi longtemps que vous le souhaitez.

Ces PEL sont à absolument conserver. A moins que vous n’ayez besoin d’argent en urgence, ce n’est pas une bonne idée de le fermer.

Saviez-vous que vous fassiez partie des « chanceux » qui disposent d’un PEL rémunéré 2,50% bruts, soit 1,75% net… sans aucune date de péremption ?

publicité