in

Pass Navigo : hausse du prix, Valérie Pécresse annonce qui doit payer la facture

Pass Navigo : hausse du prix, Valérie Pécresse annonce qui doit payer la facture
Pass Navigo : hausse du prix, Valérie Pécresse annonce qui doit payer la facture !-© Gettyimages

La facture va une fois de plus s’alourdir ! La présidente de la Région Île-de-France annonce qui va devoir mettre la main à la poche.

Nouvelle hausse de prix du Pass Navigo, qui sont concernés ?

Mauvaise nouvelle pour les usagers de la RATP et de la SNCF. Valérie Pécresse annonçait ce 6 septembre sur France Bleu que ces derniers vont devoir payer plus cher leur pass Navigo en 2024.

Si elle n’a pas donné de chiffre précis, Valérie Pécresse promet toutefois une hausse modérée, rapporte actu.fr. Elle a également précisé que les entreprises vont devoir passer à la caisse.

« Ce que je veux dire à tous les usagers qui nous écoutent, c’est que des augmentations abracadabrantesques comme l’année dernière où j’étais acculée par le gouvernement à faire une hausse de 10 euros, cela n’arrivera pas cette année »., assurait-elle.

« Je suis donc en train de négocier un accord avec l’État. Et en juin, Élisabeth Borne a accepté que l’on fige la part des recettes fiscales dans mes recettes et la part des recettes voyageurs. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’on augmentera tout le monde, mais on augmentera enfin la part des entreprises », Entrait-elle plus en détails.

Outre les entreprises, les touristes sont aussi concernés. Ils vont devoir mettre la main à la poche. « Pourquoi ? Parce que là encore, le ticket de métro est subventionné par les Franciliens », explique-t-elle.

Ces améliorations qui justifient cette augmentation du tarif.

La présidente d’IDFM d’ensuite justifie cette décision de vouloir augmenter les prix :

« On va ouvrir 330 kilomètres de nouveaux métros, on amène des matériels roulants neufs partout, 100 nouvelles rames vont arriver sur le métro parce qu’après les trains de banlieue, les RER, c’est le métro que l’on rénove. Les bus sont en train de devenir tous propres, on sort du diesel sur tous les bus d’ici 2025, vous voyez, c’est des investissements colossaux ».