Opération London Bridge : voici ce que contient le « plan secret » déclenché pour la mort de la reine Elisabeth II

Opération London Bridge : voici ce que contient le plan secret déclenché pour la mort de la reine Elisabeth II
© Getty images

Opération London Bridge : voici ce que contient le « plan secret » déclenché pour la mort de la reine Elisabeth II. Le point ici.

Opération London Bridge : voici ce que contient le « plan secret » déclenché pour la mort de la reine Elisabeth II.

La monarque a toujours suscité l’admiration de son peuple et de beaucoup de personnes dans le monde entier. Elle vient à peine de fêter son jubilé de platine, quelques mois plus tôt. 

La reine Elisabeth II est décédée ce jeudi 8 septembre. Depuis, « Le pays tout entier est profondément préoccupé par les nouvelles en provenance de Buckingham Palace ce midi », postait sur Twitter, la nouvelle Première ministre britannique Liz Truss.

« Mes pensées – et celles de tous les habitants du Royaume-Uni – vont à Sa Majesté la Reine et à sa famille en ce moment.« , peut-on lire.

La Couronne a toutefois un plan, gardé secret, sur lequel repose le protocole à mettre en place maintenant que la reine n’est plus là.

Baptisé Opération « London Bridge« , ce plan a été mis sur pied depuis les années 1960 mais ses détails demeurent inconnus du grand public… Jusqu’en septembre 2021, lorsque Politico, le média américain ne dévoile son contenu intégral aux yeux du monde.

Elle regroupe l’ensemble des actions menées durant les 10 jours qui suivront l’événement.

Une autre opération du nom de « Spring Tide » regroupe quant à lui, le plan pour l’accession au trône du prince Charles, premier héritier à la Couronne.

Le jour J

Dans les heures qui suivront la mort de la Souveraine, une « cascade d’appels » se produira, selon Politico.

Après la Première ministre, le secrétaire du Cabinet, fonctionnaire le plus haut gradé du Royaume-Uni, Ministres et Officiels, l’ensemble de la population sera avertie par une « notification officielle » publiée par la famille royale.

Après réception de cet e-mail, les drapeaux de Whitehall seront mis en berne dans les 10 minutes qui suivent, explique le plan.

Le site internet de la famille royale prendra la forme d’une page noire avec une courte déclaration faisant état du décès de la reine.

Le site web du gouvernement britannique affichera également une bannière noire en haut de page, tout comme l’ensemble des pages des ministères et du gouvernement sur les réseaux sociaux qui changeront leur photo de profil pour mettre l’écusson de leur ministère à la place.

La Première ministre sera le premier membre du gouvernement à s’adresser au peuple. Le ministère de la Défense s’organisera afin que des tirs de canons aient lieu à tous les postes de salutation.

Une minute de silence nationale sera ensuite annoncée. Après entretien du chef du gouvernement avec le nouveau roi, en théorie Charles de Galles, ce dernier s’exprimera face à ses compatriotes à 18 heures.

Le jour J+1

Le « Accession Council » se tiendra dès le lendemain matin à 10h, au palais de Saint James. Le roi Charles sera proclamé nouveau souverain du Royaume-Uni.

La Première ministre et son cabinet rencontreront le nouveau roi, à 15h30.

Le Jour J+2

Deux jours suivant le décès de la reine, son corps sera transporté jusqu’à Buckingham Palace.

Son cercueil sera transporté de sa résidence à Balmoral jusqu’à Londres, dans un train royal si c’est possible (l’opération « Licorne« ).

Dans le cas contraire, c’est l’opération « Overstudy » qui sera adoptée. Son corps sera ramené jusqu’à Londres en avion.

Une réception va être organisée en compagnie de la Première ministre et de son gouvernement afin d’accueillir le cercueil d’Elisabeth II.

Le Jour J+3

Le roi Charles recevra des condoléances depuis le palais de Westminster. Dans l’après-midi, il entamera un tour du Royaume-Uni, en commençant par la visite du Parlement écossais, avant d’assister à une messe à la cathédrale Saint-Gilles d’Edimbourg.

Le Jour J+4

Le roi Charles poursuit son tour du pays en arrivant en Irlande du Nord, où il recevra les condoléances au château de Hillsborough puis assistera à une messe à la Cathédrale Sainte-Anne à Belfast.

Une répétition aura lieu pour l’opération « Lion », qui « consiste à transporter le cercueil de la reine de Buckingham Palace jusqu’au palais de Westminster ».

Le Jour J+5

Dans le cadre opération « Lion », la procession aura lieu de Buckingham Palace jusqu’au palais de Westminster. Une cérémonie aura lieu pendant toute la route qui traversera la capitale britannique.

Au terme de la procession, une messe se tiendra au palais de Westminster.

Jour J+6 au Jour J+9

Dans l’opération « Feather« , Elisabeth II reposera dans le palais de Westminster durant 3 jours. Son cercueil va être déposé dans le Westminster Hall qui sera ouvert au public 23 heures sur 24.

Le sixième jour après son décès, se tiendra une répétition pour le cortège des funérailles qui auront lieu quelques jours plus tard.

Le lendemain, le roi Charles continuera sa route dans le Pays de Galles avant d’assister à une messe à la cathédrale de Llandaff, à Cardiff.

Pendant les derniers jours précédant la cérémonie, l’ensemble des départements du gouvernement britannique travailleront d’arrache-pied pour organiser les funérailles.

Le Jour J+10

Les funérailles nationales auront lieu à l’abbaye de Westminster. A midi, 2 minutes de silence seront organisées dans l’ensemble de la nation pour rendre hommage à sa Majesté.

Des processions se tiendront à Londres et Windsor. Une messe funèbre se tiendra aussi dans la chapelle du château Saint-Georges de Windsor.

La reine Elizabeth II sera ensuite enterrée dans la chapelle commémorative du roi George VI du même château.