Offre d’emploi : un faux recrutement circule en ce moment sur Internet

offre-demploi-un-faux-recrutement-circule-en-ce-moment-sur-internet

Dernièrement, une offre d’emploi a fait pas moins de 130 victimes. En effet, cela montre que les escrocs ne cessent de trouver des techniques ingénieuses pour tromper les autres.

Une offre d’emploi factice !

Cela fait plusieurs jours que le patron de la boîte Kwantic s’inquiète sur la situation. En effet, il paraît que cette société de développement web a divulgué une offre d’emploi factice. Il s’est avéré que l’on a usurpé l’identité de la boîte pour créer une arnaque. En réalité, l’arnaqueur recrutait plus de 100 personnes en se faisant passer pour l’agence de Stéphane. De ce fait, le patron doit passer du temps au téléphone tous les jours pour alerter ces faux employés.

En effet, heureusement, grâce à l’une des victimes, Stéphane a pu découvrir cette fausse offre d’emploi. Comment ? Cette victime l’a appelé pour en savoir un peu plus. Ensuite, au cours de leur discussion, il y a eu un moment d’incompréhension entre eux. C’est là qu’ils ont trouvé de quoi il s’agissait.

Dans cette affaire, il semble que l’offre d’emploi ait été postée sur le réseau professionnel LinkedIn. Une dizaine de victimes ont déjà discuté avec le patron. Or, il y a encore à peu près 100 personnes qui l’ignorent manifestement.

Une lettre de promesse !

Par conséquent, environ 130 personnes ont répondu à cette offre d’emploi factice pour décrocher un emploi. Avouons-le, qui ne se précipiterait pas pour un poste en CDI promis ? Certainement, beaucoup de gens en ont envie. Concernant le poste, il s’agissait d’un UX-designer. Alors, quiconque a pu postuler comme s’il s’agissait d’un vrai emploi. Dès qu’ils ont effectué cela, certains ont même reçu une lettre de promesse d’embauche. D’ailleurs, le contrat était à durée indéterminée.

Dans cette lettre de promesse, le soi-disant employeur a demandé aux candidats à ce poste de fournir leurs données personnelles. Que ce soit leur RIB, leur pièce d’identité ou encore leur numéro de sécurité sociale. Cela dit, des arnaqueurs sont en ce moment en possession de toutes ces informations. Ce, malgré le fait que l’on sait qu’il s’agit d’une escroquerie.

« Toutes les embauches sont reportées »

Lorsque le demandeur d’emploi était censé rencontrer l’employeur, celui-ci a apparemment annulé le rendez-vous. En effet, il leur disait : “Je suis infiniment désolé de devoir vous annoncer l’annulation de notre rencontre”. Il va même jusqu’à justifier cette annulation par “la perte d’un de (ses) plus gros clients”, nécessitant ainsi la revue du “budget de l’année 2023”. En conséquence, “toutes les embauches sont reportées”. Le comble, c’est que les coûts engendrés par les candidats “ne peuvent malheureusement pas être remboursés”.

Tout compte fait, cette escroquerie au recrutement visait uniquement à recueillir les informations personnelles des victimes. En effet, on trouve dans le mail de confirmation : “En cas d’acceptation de notre part, vous transmettrez dans les plus brefs délais la liste des documents suivants : un justificatif de domicile de moins de trois mois, un RIB à votre nom, votre attestation de Sécurité sociale, un scan de votre pièce d’identité en cours de validité (en résolution 600 DPI)”. Stéphane déclare que “Malheureusement, il nous reste encore une centaine de personnes qui ne sont pas au courant de l’arnaque, et qui risquent de se rendre au rendez-vous”.