in

Ne répondez surtout pas à ces numéros : ils vont gonfler votre facture téléphonique !

Ne répondez surtout pas à ces numéros : ils vont gonfler votre facture téléphonique !
Ne répondez surtout pas à ces numéros : ils vont gonfler votre facture téléphonique !-© Pinterest

« Un appel raccroché avant que vous n’aviez le temps de répondre ? Un SMS vous invitant de rappeler d’urgence votre banque ? »… Prenez garde ! Ces sollicitations peuvent cacher quelque chose. Souvent, elles sont des prétextes pour vous pousser à rappeler un numéro de téléphone à tarification majorée.

Si la réception de l’appel n’engendre aucun coût, la donne change en cas de rappel (ou de réponse au SMS) de votre part. Si vous ne voulez pas gonfler votre facture téléphonique, ne répondez surtout pas à ces numéros ! Vous risquez de le regretter !

Ne répondez surtout pas à ces numéros : ils vont gonfler votre facture téléphonique !

« Vous pouvez en effet être incité à rappeler un numéro surtaxé, auquel cas votre compte sera débité », alerte economie.gouv.fr. Faites attention à l’arnaque au numéro surtaxé !

« Gagnez un téléphone, un voyage : pour cela appelez le (089XXXXXXX) », « Vous avez entrepris une démarche administrative : « Votre dossier administratif est incomplet. Appelez le (089XXXXXXX), votre dossier est le 7733 », voici quelques exemples de sollicitations.

En rappelant ces numéros inconnus, en leur envoyant un SMS ou en leur laissant un message vocal, « le prix de la prestation est prélevé directement sur votre facture téléphonique » et ce, à votre insu.

Sachez que « seuls certains formats de numéros sont susceptibles d’être surtaxés ». A savoir « les numéros à 10 chiffres commençant par 08, à 4 chiffres commençant par 3 ou 10 ou encore à 6 chiffres commençant par 118″.

Pour protéger les consommateurs, « une signalétique tarifaire a été mise en place pour ces numéros spéciaux (une couleur est associée à un prix) ».

Vous n’aurez pas par exemple, à vous méfier des numéros d’appels gratuits, qui présentent une étiquette de couleur verte, soit les lignes qui débutent par 0800 à 0805 et comportent 6 autres chiffres ou celles composées de 4 chiffres et qui commencent par 30 ou 31, ou encore les numéros à 6 chiffres qui commencent avec 116.

Les administrations utilisent souvent ces numéros « verts ». Si cela n’est pas le cas, vous avez certainement affaire à une arnaque aux SAV.

Gare aux numéros dont la bannière d’annonce est grise ( numéros à 10 chiffres de 0806 à 0809 et/ou numéros courts commençant par 1 ou 3) ou ceux qui se présentent avec la couleur violette.

Ces derniers correspondent à une tarification majorée pouvant aller jusqu’à 3 euros par appel ou 0,80 euro par minute.

En cas de doute sur le coût du service surtaxé, consulter l‘annuaire inversé des numéros SVA mis en place par la DGCCRF.

Faites également gaffe aux numéros vers les services de renseignements (en 118 XYZ, facturés jusqu’à 2,99€ l’appel et 2,99€ la minute).

Ping call, cette arnaque téléphonique encore méconnue du grand nombre !

Gare au « ping call », méthode d’escroquerie téléphonique qui consiste à recevoir un appel ne faisant sonner qu’une seule fois son téléphone et qui a pour but que les utilisateurs rappellent le numéro. Ce dernier s’avère fortement surtaxé dans un pays étranger.

Un grand nombre de Français en sont victimes chaque année. Résultat : vos factures de téléphone peuvent rapidement devenir très salées.

Bref, dans le cas où un numéro inconnu vous appelle, il serait plus judicieux de ne pas le rappeler.