in ,

Nathalie (ADP) : « Le cancer l’a emportée » !

Nathalie (ADP) : Le cancer la emportée  !
© M6

Nathalie (ADP) : « Le cancer l’a emportée » ! « Repose en paix, tu vas nous manquer ». On vous donne les détails.

Nathalie (ADP) : « Le cancer l’a emportée » ! Difficile de ne pas se souvenir de cette candidate du speed-dating animé par Karine Le Marchand ! C’était l’une des fortes têtes de l’émission.

Nathalie (L’Amour est dans le pré) : « Repose en paix, tu vas nous manquer (…) Le cancer nous l’a emportée en 6 jours ».

Elle était loin de faire l’unanimité dans les chaumières. Malgré la fin de cette aventure, Nathalie reste très proche de ses abonnés.

Elle ne manque de leur partager son quotidien, ses hauts comme ses bas. C’est une bien mauvaise nouvelle que l’on vient récemment d’apprendre via le réseau social de l’agricultrice.

C’est le 2 février dernier que la candidate a révélé avoir perdu l’un de ses plus fidèles compagnons… Sous une vidéo sur laquelle Gribouille, sa chienne, léchait l’une des vaches, on pouvait lire :

« Ma gribouille vient de nous quitter. Je suis triste. Ma petite chienne qui était toujours là, au taquet pour le travail. Toujours une petite léchouille, une petite papouille, un regard », se rémémorait-elle.

« Enfin ma petite Gribouille repose en paix, tu vas nous manquer à nous tous à la ferme. Le cancer nous l’a emportée en 6 jours. Elle avait 11 ans et ça a été un vrai bonheur », concluait-elle sa publication.

« Elle est unique » !

Bien entourée, Nathalie que Karine Le Marchand n’avait pas hésité à rembarrer pour son comportement, a par ailleurs, pu compter sur les commentaires bienveillants de plusieurs internautes.

Le 30 janvier dernier déjà, Nathalie donnait déjà des nouvelles pas très rassurantes de sa chienne.

« Ma gribouille, ma complice de travail, ma petite chienne adorée. Je suis triste ce soir elle est hospitalisée à la clinique vétérinaire« , indiquait-elle à l’époque.

« On vient de lui déceler un cancer de la lymphe j’espère qu’on va pouvoir lui trouver le meilleur traitement. 11 années de complicité, de travail. Juste un regard, notre belle complicité ».

« Toujours à mon pied pour être proche de moi. Elle était toujours là au taquet pour le boulot. Elle est unique. Ma gribouille. Je t’aime », lui déclarait l’éleveuse de veaux.