Nagui vraiment au plus mal : « Je me dis que le plus simple, ça serait que j’ai un accident de voiture mortel » !

Nagui vraiment au plus mal : Je me dis que le plus simple ça serait que jai un accident de voiture mortel !
© Gala

Nagui vraiment au plus mal : « Je me dis que le plus simple, ça serait que j’ai un accident de voiture mortel » ! On vous raconte tout !

Retour sur cette très rude traversée du désert du célèbre présentateur de France 2. Il faut savoir que ça n’a pas toujours été facile pour le mari de Mélanie Page. Nagui vraiment au plus mal : « Je me dis que le plus simple, ça serait que j’ai un accident de voiture mortel » !

« Dans le parking, je suis en larmes » !

La carrière de Nagui n’a pas toujours été un fleuve tranquille comme le raconte « Nagui, un enfant de la télé« , ouvrage publié ce 28 octobre dernier.

S’il a été recruté par Canal+ à la tête de Nulle Part Ailleurs, il a connu un coup dur au courant de l’an 2000.

A peine une saison terminée, Nagui avait été licencié comme indiqué par René Chiche dans Nagui, un enfant de la télé, sorti octobre 2021 aux Editions Mareuil. Il l’a très mal vécu… ça a marqué une période très compliquée de sa vie.

« Je ne bosse pas pendant un an et demi, mais j’ai toujours des gens qui travaillent à Air Production. Jusqu’au jour où mon comptable me dit qu’il faut déposer le bilan », confiait-il en 2019 auprès du Parisien.

« En 2006, RTL me vire. Sans avoir de pensées suicidaires, je me dis que le plus simple, ça serait que j’ai un accident de voiture mortel.« , rappelle encore l’ouvrage.

L’animateur touche le fond. Il s’était dit que c’en était fini pour lui. « Un jour, j’ai un rendez-vous à France 2 pour présenter quinze projets », se rémémore Nagui.

« Après une heure et demie, le patron de la chaîne laisse sa secrétaire m’annoncer que je ne serai finalement pas reçu. Il ne se déplace même pas… Dans le parking, je suis en larmes, souligne le présentateur de N’oubliez pas les paroles. J’ai 42 ans et je pense être has been pour l’éternité« .

« La seule qui m’a soutenu, c’est Mélanie (Page), ma femme. Elle me disait de ne rien lâcher » !

Fort heureusement qu’il a pu compter sur le soutien précieux de son épouse et mère de ses 3 enfants, Mélanie Page. « La seule qui m’a soutenu, c’est Mélanie (Page), ma femme. Elle me disait de ne rien lâcher ». Il faut croire qu’elle a vu juste.