in

Microcrédit pour les plus modestes pour acheter une voiture d’occasion

Microcrédit pour les plus modestes pour acheter une voiture doccasion
Microcrédit pour les plus modestes pour acheter une voiture d'occasion !-© PIXABAY

Les classes populaires ont actuellement de plus en plus de difficulté à changer de véhicule, « à l’heure où la mise en place des zones à faibles émissions, un peu partout en France, ne leur laisse pourtant pas le choix », précise le cabinet Roland Berger auprès du Parisien.

Un nouveau programme tend à y remédier. Que faut-il savoir de cette offre de microcrédit destinée pour les plus modestes afin de vous acheter une voiture d’occasion. Les détails.

Que faut-il savoir à propos du Microcrédit pour acheter une voiture d’occasion ?

Il s’agit d’un programme lancé par le département de Seine-Saint-Denis, en partenariat avec la banque JPMorgan Chase & Co ainsi que l’association Crésus.

Baptisé « Coup de pouce Emploi Mobilités« , cette aide vous épaule dans l’achat d’un « véhicule propre », via un microcrédit.

Ce dispositif de prêt qui peut aller jusqu’à 8000 euros s’adresse à des emprunteurs ayant des difficultés d’accès au système bancaire classique.

Qui sont concernés par ce dispositif de prêt ?

A savoir les particuliers qui ont du mal à joindre les deux bouts, en emploi ou en demande, les étudiants, et même, les retraités… Le délai de remboursement est allongé à sept ans contre cinq ans auparavant.

« La réalité est qu’un certain nombre de personnes — la France des zones commerciales, industrielles, ceux qui ont des tournées à faire — ont besoin d’une voiture », confie Étienne Depeyre, le responsable du pôle émancipation financière de Crésus.

« Avec la problématique des zones à faibles émissions , ces automobilistes sont obligés de se rééquiper. Hélas, même dans l’occasion, cela devient de plus en plus difficile pour eux. »

« Nous rencontrons de nombreuses personnes contraintes de racheter un véhicule plus technologique, et plus cher, constate Étienne Depeyre. La bonne affaire à 3 000€, avancée en âge mais bien entretenue, n’existe plus… J’ai l’exemple d’un individu au RSA qui, après une formation, avait trouvé un emploi dans le nettoyage des avions à 4 heures du matin à Roissy. Si tôt, pas de transports en commun, il lui fallait une voiture ! »