in ,

Michel Sardou de retour « uniquement pour l’argent » ? L’un de ses proches balance

michel-sardou-de-retour-uniquement-pour-largent-lun-de-ses-proches-balance

Le grand Michel Sardou annonce son retour sur scène pour le plus grand bonheur des fans. Toutefois, ce retour suscite les rumeurs comme quoi le chanteur le fait uniquement pour l’argent. Ainsi, un de ses proches a fait une déclaration au sujet de cette polémique.

Michel Sardou annonce son grand retour

Personne ne pensait à cette nouvelle, tombée le 10 novembre dernier. En effet, le grand chanteur Michel Sardou a annoncé son retour sur scène à cette date. Ainsi, il prévoit de remonter sur scène dans quelques mois, selon les informations de RTL. Toutefois, on attend encore la confirmation de cette annonce pour ce dimanche 13 novembre.

Dans tous les cas, il prévoit de faire une série de concerts en passant dans plus de 30 villes. On compte parmi ces dernières Rouen, Paris, Lille, Strasbourg, Nantes ou encore Toulouse.

Seulement, la raison de ce retour a suscité beaucoup de rumeurs et de critiques. Certains détracteurs disent même que le chanteur le fait « uniquement pour l’argent. »

Ainsi, un de ses proches a tenu à mettre les choses au clair. Il s’agit de son beau-frère, le photographe Jean-Marie Périer. Ce dernier a voulu répondre aux détracteurs du chanteur avec une publication sur Instagram.

Le beau-frère du chanteur monte au créneau

Les proches de Michel Sardou n’ont pas aimé ces critiques. Ainsi, le beau-frère du chanteur a pris sa défense sur les réseaux sociaux. En effet, le célèbre photographe de stars a fait une publication dans ce sens sur Instagram. Il a alors publié le 11 novembre 2022 une photo de Michel Sardou en ajoutant une description très crue.

Dans la description sous la photo, Jean-Marie Périer a écrit : « Mon beau-frère décide de revenir sur scène. Alors bien sûr, j’entends dans les médias : « Ah, il avait dit qu’il arrêtait, qu’est-ce que ça veut dire ? » commence-t-il par écrire.

Puis, il a continué : « La seule tournée de trop, c’est celle qu’on fait uniquement pour l’argent. Je suis certain que ce n’est pas le cas. Mais il existe aussi des gens qui, une fois retraités, n’envisagent pas une seconde d’arrêter, qu’ils soient bouchers, architectes ou qu’elles soient coiffeuses ou cuisinières, c’est beaucoup plus fréquent qu’on le pense. Changer drastiquement de vie n’est pas toujours si simple qu’on le pense.«