in

Météo de l’hiver : les deux mois les plus froids de l’année

meteo-de-lhiver-les-deux-mois-les-plus-froids-de-lannee

Dans le paysage énergétique et agricole actuel, vous êtes nombreux à vous interroger sur l’avenir de l’hiver. Ainsi, deux paramètres sont particulièrement importants dans ces prévisions à long terme : la température, qui semble tout à fait normale en France et en Europe. Et les précipitations, qui pourraient devenir plus abondantes dans notre pays à partir de janvier.

Météo de l’hiver : les prévisions

Il y a des hautes pressions localisées dans les hautes latitudes (Scandinavie) tandis que les dépressions se reproduiront sur le bassin méditerranéen. En conséquence, les précipitations seront excédentaires autour de la Méditerranée et encore insuffisantes sur le continent. Mais à partir de janvier, il y aura un retour de flux plus turbulents en France. Ces derniers amèneront enfin les pluies tant attendues. Cette évolution est légèrement différente d’autres schémas saisonniers, dont le CEPMMT européen qui maintient un déficit pluviométrique hivernal marqué tout au long de la saison.

La température prévue pour cet hiver en France sera proche de la moyenne saisonnière. Cela, basée sur les 30 dernières années (écart de 0 à +0,5°C). Les précipitations sont jugées courtes en décembre et excédentaires en janvier, avec un retour total des précipitations hivernales avec +10% de précipitations.

Avec des prévisions de températures anormales de l’ordre de 0 à +0,5°C, ce qui est assez proche de la normale tout au long de l’hiver, la France pourrait alors connaître son hiver le plus froid depuis 2017, dont la dernière saison devrait durer marquée par une anomalie chaude (+2°C pour 2018-2019, +2,7°C pour l’hiver 2019-2020, +1,2°C pour 2020-2021 et 2021-2022).

Décembre : un mois sec et anticyclonique

Décembre s’annonce surtout à contre-courant. Les précipitations seront inférieures à -10 à -40%, sauf autour de la Méditerranée où les précipitations sont quasi normales. La température sera proche de la normale avec de nombreux phénomènes de dépressions et d’inversions. C’est-à-dire du froid et du brouillard couvrant les plaines et les vallées. Le manque de pluie et de neige dans cette région montagneuse n’empêchera pas quelques perturbations au cours du mois.

Janvier : retour des précipitations

Les systèmes dépressionnaires de l’Atlantique se rapprocheront de l’Europe occidentale. Dans un courant d’ouest, des perturbations pourraient éventuellement balayer la France et une grande partie de l’Europe occidentale. Une récurrence de ce temps perturbé pourrait se traduire par des précipitations totales. Précisément, d’environ +10 à +30% supérieures à la moyenne saisonnière. Avec un enneigement moyen en montagne. Les températures ont été observées autour de + 0,5 ° C au-dessus de la moyenne, montrant peu de biais et permettant éventuellement des chutes de neige à basse altitude.