in ,

Matt Pokora : En larmes, il révèle à quoi ressemble son fils Isaiah et c’est son sosie

matt-pokora-en-larmes-il-revele-a-quoi-ressemble-son-fils-isaiah-et-cest-son-sosie

Une série d’émotions se passait, samedi 5 novembre 2022, pour Matt Pokora. Le chanteur, invité à parler de lui dans « 50` inside » sur TF1, a révélé à quoi ressemble son fils Isaiah et il n’a pas pu retenir ses larmes.

Une ressemblance frappante entre Matt Pokora et son fils

Le célèbre chanteur est venu se confier devant le micro de Nikos Aliagas. Il a parlé de son enfance, de son amour pour ses fils Isaiah (né le 20 janvier 2020) et Kenna (né le 24 avril 2021). Toutefois, il n’a jamais montré le visage de ses enfants, mais a révélé à quoi ressemble le plus jeune.

Lorsque l’animateur de TF1 a sorti une photo de Matt Pokora enfant, la première chose que dit le joueur de 37 ans a été : « C’est troublant, on dirait Isaiah ». Puis, Nikos a demandé : « Vous avez quel âge sur cette photo ? ». Mais le mari de Christina Milian n’a pas pu répondre, ému par son portrait :« Je vois mon fils, il est ouf », dit-il d’une voix brisée. On comprend donc qu’Isaiah est blond aux yeux bleus et a le visage d’un enfant obéissant, comme son père quand il était jeune.

Matt Pokora conclut qu’il est toujours confus lorsqu’il réalise à quoi ressemblait Isaiah lorsqu’il était enfant : « C’est Isaiah, c’est un truc de fou. »

Des confidences sur sa famille

Après un moment de silence, le temps de se calmer, le chanteur a enfin répondu à la question : « J’ai 9 ans, 10 ans, je pense là ». « Que voudriez-vous lui dire à ce gamin que vous êtes », poursuit l’interviewer. Et Matt Pokora a répondu que : « Je voudrais lui dire que tout va très bien se passer, que c’est un fabuleux destin qui l’attend parce que je trouve qu’il n’y a pas plus beau métier que de divertir les gens (…) Qu’il ait confiance en lui, qu’il continue de faire les jolis rêves qu’il fait très régulièrement et surtout, le travail, le respect, l’humilité. Essaie juste d’être quelqu’un de bien. »

Aussi, dans cette interview, la personne qui est revenue sur l’album Epicentre avait d’autres réflexions sur sa famille : « Je suis devenu hypersensible depuis que je suis papa. C’est le sens des priorités. Ce ne sont plus les mêmes. On se lève le matin, c’est pour eux. Le centre du monde, ce sont mes enfants, c’est ma famille. » Avant d’ajouter que : « Si mon fils faisait 1/4 de ce que j’ai fait à ma mère en disant : ‘Oh non maman, appelle-moi plus tard’ ou ‘Non, je n’ai pas le temps-là’ ou des choses comme je peux faire, ça va me briser le cœur. Du coup, c’est vrai que même moi, avec ma mère, je change au fur et à mesure. »