in

Marie-Sophie Lacarrau : mise en garde de la journaliste sur cette grave erreur commise par les porteurs de lentilles !

Marie-Sophie Lacarrau : mise en garde de la journaliste sur cette grave erreur commise par les porteurs de lentilles !
© TF1

Mieux vaut prévenir que guérir. Frappée par une terrible infection à l’œil qui l’a mis sur les bancs des touches du 13 heures durant cinq mois, ce n’est pas l’Aveyronnaise qui dira le contraire. Marie-Sophie Lacarrau : mise en garde de la journaliste sur cette grave erreur commise par les porteurs de lentilles.

Celle qui a succédé à Jean-Pierre Pernaut retrouvera sa place de titulaire au JT de 13H de TF1 à partir du lundi 16 mai prochain. Dans une entrevue accordée au journal Le Parisien le 12 mai dernier, la maman de Tim et Malo brise enfin sur cette maladie dont elle a souffert durant 05 mois. Marie-Sophie Lacarrau : mise en garde de la journaliste sur cette grave erreur commise par les porteurs de lentilles.

« C’est une infection de la cornée par des amibes… ».

En prenant ses vacances habituelles, la journaliste a été surprise par une maladie grave de l’œil. « Entre Noël et le jour de l’An, racontait-elle au micro de la rédaction du Parisien, je n’ai plus supporté la lumière, du jour au lendemain« .

Naturellement, « j’ai consulté, poursuivait-elle. On m’a d’abord trouvé une infection bactérienne, mais ce n’était pas ça, ajoutait-elle. Après dix jours, on m’a conseillé d’aller consulter la Fondation Rothschild où le Pr Gabison a compris ce que j’avais et mis en place le bon traitement« , a-t-elle expliqué.

En effet, la présentatrice du JT de 13H souffrait d’une kératite amibienne. « C’est une infection de la cornée par des amibes, des parasites présents dans l’eau du robinet« , précisait-elle.

« La kératite amibienne existe… Elle est assez dévastatrice ».

Par la suite, la journaliste de 46 ans a profité de son temps de parole pour mettre en garde tous les porteurs de lentilles contre une mauvaise habitude. En fait, elle a conseillé de ne jamais nettoyer les lentilles en utilisant de l’eau du robinet.

« Il y aurait moins de cent cas par an en France« , informait Marie-Sophie Lacarrau. « Si je prends la parole aujourd’hui, a-t-elle fait très bien mention, ce n’est ni pour me regarder le nombril ni pour me plaindre« .

« Mais pour envoyer un message à tous les porteurs de lentilles de contact, environ 4 millions en France« , expliquait-elle encore. Bref, « la kératite amibienne existe. Oui, elle est rarissime. Mais quand elle arrive, elle est assez dévastatrice« , a-t-elle conclu.